Anabase (Arrien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anabase.

L’Anabase (du grec ancien ἀνάϐασις / anábasis, « l'ascension, la montée dans le Haut Pays »), ou Expédition d'Alexandre est l’œuvre principale d'Arrien, historien romain de langue grecque du IIe siècle (v.95-v.175). Il offre une description fiable et détaillée des campagnes militaires d'Alexandre le Grand.

Les sources de l’Anabase[modifier | modifier le code]

Le titre est clairement un hommage à l’Anabase de Xénophon. Pour la composer Arrien a d'abord puisé dans les Mémoires de Ptolémée et d'Aristobule, récits globalement fiables de la conquête de l'empire perse. Ces deux officiers macédoniens ont en effet participé aux événements qu'ils relatent tout en témoignant d'une relative objectivité ; de futurs diadoques tels Perdiccas, Eumène de Cardia ou Antigone le Borgne n'y occupent néanmoins qu'une place très réduite.

Pour le livre complémentaire consacré à l'Inde (Indica), Arrien s'est inspiré du récit de Néarque qui a exploré les côtes depuis les bouches de l'Indus jusqu'à l'Euphrate. Il complète ses sources géographiques avec Apollodore (un gouverneur de Babylone), Ératosthène et Eudoxe de Cyzique.

On considère que l’Anabase est le récit antique le plus fiable et le plus complet des conquêtes d'Alexandre encore conservés de nos jours, avec celui de Plutarque (la Vie d'Alexandre s'inspirent aussi d'Aristobule et de Ptolémée), voire celui de Diodore de Sicile (Bibliothèque historique, livre XVII). Arrien ne témoigne pas de la même prétention moralisante que Diodore ou Plutarque ; son Anabase qui est d’abord un récit militaire exclut les éloges et les blâmes fait aux illustres personnages (excepté Alexandre). Finalement, le récit d'Arrien (donc celui de Ptolémée) s'oppose à la Vulgate d'Alexandre issue de l’Histoire d'Alexandre de Clitarque dont Quinte-Curce et Diodore sont les principaux héritiers.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (grc) (en) Arrian, Anabasis Alexandri, éd. grecque et trad. par Peter Astbury Brunt, Londres et Cambridge (MA), 1976-1983, 2 vol. (Loeb classical library, 236 et 269) ; repr. 1983-1989 (ISBN 0-674-99260-1 et 0-674-99297-0).
  • (fr) Arrien, Histoire d'Alexandre : L'anabase d'Alexandre le Grand et L'Inde, trad. par Pierre Savinel, postface par Pierre Vidal-Naquet, Paris, 1984 (ISBN 2-7073-0673-8).
  • (grc) (la) Arrien, Arriani Anabasis et Indica : Scriptores rerum Alexandri Magni [Historiens d'Alexandre], éd. grecque et trad. latine par Jean-Frédéric Dübner et Karl Müller, Paris, 1846 (Scriptorum graecorum bibliotheca, 25) (en ligne) ; repr. Chicago, 1979 (ISBN 0-89005-273-5).
    Contient Reliqua Arriani, Fragmenta scriptorum de rebus Alexandri Magni, Pseudo-Callisthenes, Itinerarium Alexandri.
  • (de) Boris Dreyer, Zum ersten Diadochenkrieg. Der Göteborger Arrian-Palimpsest (ms Graec 1), dans Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, 125, 1999, p. 39–60 (en line).
  • (en) Nicholas G. L. Hammond, Sources for Alexander the Great. An Analysis of Plutarch's Life and Arrian's Anabasis Alexandrou, Cambridge, 1993 (ISBN 0-521-43264-2).
  • (en) Albert Brian Bosworth, From Arrian to Alexander. Studies in Historical Interpretation, Oxford et New York, 1988 (ISBN 0-19-814863-1).
    Voir aussi son A historical commentary on Arrian's History of Alexander, New York, 1980 (ISBN 0-19-814828-3 et 0-19-814829-1).

Liens externes[modifier | modifier le code]