Ana Aslan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ana Aslan (née le 1er janvier 1897 à Brăila, Roumanie, morte le 20 mai 1988 à Bucarest, Roumanie), est une médecin roumaine spécialisée en gérontologie, directrice de l'Institut national de gériatrie et de gérontologie de Roumanie (1958 – 1988), devint membre de l'Académie roumaine en 1974.

Elle a mis en évidence l'importance de la procaïne dans l'amélioration des troubles dystrophiques liées à l'âge, qu'elle a appliquée à large échelle dans le clinique de gériatrie, sous le nom de Gerovital. De nombreuses personnalités internationales ont suivi un traitement au Gérovital: Tito, Charles de Gaulle, Nikita Khrouchtchev, John Fitzgerald Kennedy, Indira Gandhi, Imelda Marcos, Marlène Dietrich, Konrad Adenauer, Charlie Chaplin, Kirk Douglas, Salvador Dalí.

Ana Aslan a inventé (avec la collaboration de la pharmacienne Elena Polovrăgeanu) le produit gériatrique Aslavital, breveté et introduit dans la production industrielle en 1980.

Dates biographiques[modifier | modifier le code]

Ana Aslan est née le 1er janvier 1897, à Brăila (Roumanie), étant la plus jeune des enfants de Sofia et Mărgărit Aslan, une famille d'intellectuels. Elle suit les cours du collège Romașcanu de Brăila. À 13 ans, elle perd son père. La famille Aslan quitte la ville natale et emménage à Bucarest. En 1915, Ana Aslan est diplômée de l'Ecole Centrale de Bucarest. À 16 ans, elle rêve de devenir pilote et vole même avec un petit engin, du type Bristol – Coandă. Finalement, elle décide de devenir médecin. Elle entreprend une grève de la faim pour vaincre la position contraire de sa mère et s'inscrit à la Faculté de Médecine.

Durant la Première Guerre mondiale, elle soigne des soldats des hôpitaux militaires à l'arrière du front de Iași. Après son retour à Bucarest en 1919, elle travaille avec le grand neurologue Gheorghe Marinescu. Trois ans plus tard, elle obtient son diplôme à la Faculté de Médecine. Elle est nommée préparatrice à la clinique II de Bucarest, dirigée par le professeur Daniel Danielopolu, qui la conseille dans sa thèse de doctorat.

S'ensuit une activité didactique et à l'hôpital à Filantropia, l'Institut clinico-médical de la Faculté de médecine de Bucarest, et à la Clinique médicale de Timișoara, l'Hôpital CFR. En 1949, elle devient chef de la Section de physiologie de l'Institut d'endocrinologie de Bucarest. C'est le point de départ de sa carrière de gérontologue. Elle expérimente la procaïne dans les affections rhumatologiques, dans le cas d'un étudiant alité à cause d'une crise d'arthrose. Elle continue les recherches dans une maison de retraite et met en évidence l'importance de la procaïne dans l'amélioration des troubles dystrophiques liées à l'âge. Elle obtient des résultats remarquables, qui seront communiquées à l'Académie roumaine.

Inventions[modifier | modifier le code]

  • 1952 : Elle prépare la vitamine H3 (Gérovital), produit gériatrique breveté dans plus de 30 pays.
  • 1980 : Elle a inventé, avec la pharmacienne Elena Polovrăgeanu, Aslavital, produit gériatrique.

Titres[modifier | modifier le code]

  • Membre de l'Académie roumaine
  • Membre de l'Académie des sciences de New York
  • Membre de l'Union mondiale de médecine prophylactique et d'hygiène sociale
  • Membre d'honneur du Centre européen de recherches médicales appliquées
  • Membre dans le Conseil de direction de l'Association internationale de gérontologie
  • Membre de la Société nationale de gérontologie du Chili
  • Présidente de la Société roumaine de gérontologie

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]