An de grâce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Selon une croyance souvent répandue, l'an de grâce serait une expression médiévale employée par les croyants de l'Occident chrétien, selon laquelle il y aurait une survie à une « apocalypse » que certains astrologues auraient annoncée pour l'an 1000.[réf. souhaitée]

On pense quelquefois[réf. souhaitée] qu'à partir de l'an 1001, toutes les années sont décomptées comme an de grâce, en tant que survie à cette "apocalypse".

Origine de l'expression[modifier | modifier le code]

En réalité, outre que les « terreurs de l'an mil » sont considérées comme ayant été fort exagérées par certains historiens, l'expression "an de grâce" n'est attestée qu'à partir du XIVe siècle. Tout emploi de l'expression "an de grâce" antérieur à 1300 est un anachronisme. [réf. nécessaire]

Il s'agit en fait de désigner l'année dans l'ère chrétienne, ou ère de l'Incarnation, c'est-à-dire par rapport à la naissance de Jésus-Christ.

Un synonyme de an de grâce est anno domini (en abrégé AD), souvent indiqué dans les documents.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage des Archives nationales, De temps en temps, histoires de calendrier, Tallandier

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]