An Alan Smithee Film

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

An Alan Smithee Film

Titre original An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn
Réalisation Arthur Hiller
Scénario Joe Eszterhas
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Sortie 1998
Durée 86 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

An Alan Smithee Film (An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn) est un film américain réalisé par Arthur Hiller (sous le pseudonyme d'Alan Smithee), sorti en 1998.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le réalisateur anglais Alan Smithee doit mettre en scène Trio, un film d'action à gros budget avec notamment Sylvester Stallone, Whoopi Goldberg et Jackie Chan. Cependant le studio remonte le film sans son avis. Bien décidé à renier le film, Alan Smithee contacte alors la Directors Guild of America pour qu'un pseudonyme soit utilisé à la place de son nom. Malheureusement le syndicat n'a qu'un seul pseudonyme en stock : Alan Smithee ! Désespéré, le réalisateur n'a pas d'autre recours : il décide de séquestrer les bobines du film pour les détruire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 20 février 1998
Drapeau de la France France : 8 juillet 1998

Distribution[modifier | modifier le code]

Dans leurs propres rôles 

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[2]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Alan Smithee (ou parfois Allen Smithee, Alan Smythee et Adam Smithee) est réellement le pseudonyme utilisé par un réalisateur voulant renier son œuvre, après avoir fait une demande auprès de la Directors Guild of America. Ironiquement, Arthur Hiller utilisera lui-même ce pseudonyme après avoir vu le montage fait par le studio[3],[4].
  • Dans le film, lorsqu’Alan Smithee voit le montage de son film fait par le studio, il déclare que c'est pire que Showgirls (Paul Verhoeven, 1995), qui a été nominé 13 fois aux Razzie Awards 1996[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]