Anāgāmī

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anāgāmi)
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Quatre êtres nobles.

Un Anāgāmin ou Anāgāmī (terme pāli signifiant « non-retournant ») est dans le bouddhisme, une personne partiellement éveillée, qui a rompu les cinq premières chaînes (samyojana) qui entravent un esprit ordinaire. Le stade d'Anagami est le troisième des quatre stades de l'éveil et correspond à une certaine expérience du nibbana[1].

Les Anagamis sont appelés ceux-qui-ne-reviendront-pas, parce qu'après leur mort il renaissent dans un des mondes célestes de Pure Demeure (Pure Abode), nommé en pâli rupabrahma loka (rūpa : matière ; Brahma : le plus élevé de tous les êtres ; loka : monde), où seuls les Anagamis séjournent. Ils y atteignent l'éveil total (stade d'Arahant).

Les termes pâli pour les chaînes spécifiques d'entraves (samyojana) dont un Anagami est libéré sont :

Article détaillé : Dix Entraves.
  • Sakkāya-diṭṭhi : Croyance au Moi
  • Vicikicchā : Doute Sceptique
  • Sīlabbata-parāmāsa : Attachement aux rites et rituels
  • Kāma-rāga : Appétences sensuelles
  • vyāpāda : Malveillance

Les entraves dont un Anagami n'est pas encore libéré sont :

  • Rūpa-rāga : Appétence pour l'existence dans un monde de matière fine (les 4 premières absorbions méditatives ou jhanas)
  • Arūpa-rāga : Appétence pour l'existence dans un monde sans matière (les 4 jhanas suivantes)
  • Māna : Vanité
  • Uddhacca : Agitation
  • Avijjā : Ignorance

Les Anagamis sont à un stade intermédiaire entre les Sakadagamins et les Arahants. Les Arahants jouissent de la liberté totale des dix entraves. Atteindre le stade de celui-qui-ne-reviendra-pas est décrit dans le canon pâli comme le but idéal pour les laïcs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nyanatiloka, Vocabulaire pali-français des termes bouddhiques, Adyar,‎ 1995.

Voir aussi[modifier | modifier le code]