Ampoule centenaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

37° 40′ 49″ N 121° 44′ 21″ O / 37.68028, -121.73917 ()

Une ampoule à filament de carbone, la structure de base est semblable à la conception de l'ampoule centenaire.

La Centennial Light, parfois appelée ampoule centenaire, ampoule de Livermore ou Livermore Centennial Light Bulb, est une ampoule électrique d'une puissance de quatre watts[1], qui brillerait depuis 1901[2]. Elle serait ainsi la plus vieille lampe encore en fonctionnement au monde. Installée dans la caserne des pompiers de Livermore en Californie, elle n'a presque jamais été éteinte.

Record de longévité[modifier | modifier le code]

Sa longévité lui vaut d'être inscrite dans le Livre Guinness des records[2]. Elle est souvent citée comme preuve a contrario de la mise en œuvre de l'obsolescence programmée dans la fabrication des ampoules modernes et des équipements électroniques actuels[3].

De nombreux magazines et journaux ont publié des articles concernant cette ampoule centenaire. L'ampoule a également été l'objet de beaucoup de reportages sur de nombreuses grandes chaînes de télévisions et de radios américaines, dont NBC, ABC, Fox, CBS, The WB, CNN et NPR. Aussi, de nombreuses lettres ont été envoyées, reconnaissant et célébrant sa longévité, notamment de la ville de Shelby en Ohio, de l'Assemblée de l'État de Californie, du Sénat de l'État de Californie, d'Ellen Tauscher, du sénateur Barbara Boxer, et enfin du président George W. Bush. Pour finir, l'ampoule centenaire a également été mentionnée dans un épisode de MythBusters en décembre 2006 ainsi que les documentaires de PBS Livermore et Prêt à Jeter[4] d'Arte.

La caserne de pompier a installé une webcam qui filme l'ampoule continuellement. La diffusion est disponible sur le site internet de la caserne[5]. Une nouvelle webcam a été installée, la précédente n'ayant duré que trois ans[5].

La durée de vie de cette ampoule[6] s'expliquerait par l'augmentation de la valeur de la résistance de son filament (en carbone) avec le temps[6]. Ce qui fait que, d'une valeur nominale de 60 W en début de vie, sa puissance consommée n'est plus que de 4 W (7 % de la valeur du début) et sa luminosité ne correspond plus qu'à 0,3 % de la valeur d'origine[6]. Son rendement a donc été réduit par 24, ce qui revient à dire que le prix en électricité de la lumière produite est 24 fois plus élevé que la normale[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centennial bulb via USA Today.
  2. a et b « Longest burning light bulb »
  3. (en) Cosima Dannoritzer, « The Light Bulb Conspiracy »,‎ 16 octobre 2010 (voir en ligne.
  4. « Prêt à Jeter » sur Arte.tv
  5. a et b « Livemore, California's Centennial Light – Bulbcam », sur centennialbulb.org (consulté le 28 décembre 2012).
  6. a, b, c et d « La véritable histoire de l'ampoule de Livermore », 16 octobre 2011, drgoulu.com.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]