Amphibole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amphibole
Catégorie IX : silicates[1]
Édenite de Bancrfot, province  d'Ontario

Édenite de Bancrfot, province d'Ontario
Général
Classe de Strunz 9.DD à 9.DE
Formule brute A0-1 B2 C5 (Si,Al,Ti)8 O22 D2

où :
A = Na, K, Ca, Pb2+
B = Li, Na, Mg, Fe2+, Mn2+, Ca

C = Li, Na, Mg, Fe2+, Mn2+, Zn, Co, Ni, Al, Fe3+, Cr3+, Mn3+, V3+, Ti, Zr
Identification
Couleur variable, sombre
Système cristallin monoclinique ou orthorhombique
Clivage parallèle à l'allongement
Cassure esquilleuse ou irrégulière
Habitus couramment, en cristaux plus ou moins aciculaires (baguette, prisme allongé plus ou moins rectangulaire)
Échelle de Mohs 5 - 6
Éclat vitreux
Propriétés chimiques
Densité 3 - 3,6
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Les amphiboles sont une famille de minéraux, silicates de fer, de calcium ou de magnésium. Elles cristallisent dans les systèmes orthorhombique et monoclinique en prismes très allongés, avec un clivage typique selon les faces du prisme. Elles appartiennent au groupe des inosilicates.

Inventeur[modifier | modifier le code]

René Just Haüy en 1797.

Gîtologie[modifier | modifier le code]

Motif cristallin élémentaire des amphiboles

Très largement répandues dans la nature, elles sont généralement de couleur sombre, mais peuvent varier du blanc au noir. En général, ce sont des minéraux durs et lourds. Ils entrent en partie dans la constitution des roches magmatiques et métamorphiques.

Certaines roches appelées amphibolites sont constituées presque entièrement d'amphiboles.

Les amphiboles sont caractérisées par l'anion [Si4O11(OH)]7 - et en particulier par la présence d'eau. En effet ce sont des minéraux hydratés contrairement aux pyroxènes. On peut distinguer macroscopiquement les amphiboles grâce à leurs clivages à 120 °Contrairement aux pyroxènes qui ont un clivage à 90°.

Parmi les différentes variétés d'amphiboles, on distingue les amphiboles ferromagnésiques, les amphiboles calciques et les amphiboles sodiques.

Amphiboles ferromagnésiennes[modifier | modifier le code]

Orthorhombiques[modifier | modifier le code]

Monocliniques[modifier | modifier le code]

Amphiboles calciques monocliniques[modifier | modifier le code]

Elles contiennent du magnésium, du fer et du calcium

  • actinote, riche en fer, de couleur vert clair à vert foncé, cristaux à structure aciculaire (en forme d'aiguille), se trouve dans les calcaires modifiés au contact des roches éruptives, découverte dans toute la chaîne alpine de l'Europe.
    • néphrite, de couleur gris-blanc au vert soutenu ; c'est une des deux formes de jade (l'autre étant la jadéite, un pyroxène) ;
    • byssolite, une variété à structure fibreuse ;

Amphiboles sodiques monocliniques[modifier | modifier le code]

Crocidolite, variété de riébeckite

Elles contiennent du sodium mais pas de calcium; C 2/m 2/m.

  • Glaucophane Na2(Mg,Fe)3Al2Si8O22(OH)2
  • Ferroglaucophane Na2(Fe3Al2)Si8O22(OH)2
  • Crossite Na2(Mg,Fe)3(Al,Fe)2Si8O22(OH)2
  • Magnesioriébeckite []Na2[(Mg,Fe)3Fe2]Si8O22(OH)2
  • Riébeckite Na2(Fe2+,Mg2+)3Fe3+2Si8O22OH2
  • Eckermannite NaNa2(Mg4Al)Si8O22(OH)2
  • Ferro-eckermannite NaNa2(Fe4Al)Si8O22(OH)2
  • Magnesio-arfvedsonite NaNa2(Mg4Fe)Si8O22(OH)2
  • Arfvedsonite NaNa2(Fe4Fe)Si8O22(OH)2
  • Fluoro-magnesio-arfvedsonite NaNa2(Mg,Fe)4Fe[Si8O22](F,OH)2
  • Potassicarfvedsonite KNa2Fe4FeSi8O22(OH)2
  • Kozulite NaNa2Mn4(Fe,Al)Si8O22(OH)2
  • Nyboite NaNa2(Mg3Al2)Si7AlO22(OH)2
  • Ferronyboite NaNa2(Fe)3Al2(Si7Al)O22(OH)2
  • Ferric-ferronyboite NaNa2(Fe)3(Fe)2(Si7Al)O22(OH)2
  • Fluoronyboite NaNa2(Al2Mg3)(Si7Al)O22(F,OH)2
  • Leakeite NaNa2(Mg2Fe2Li)Si8O22(OH)2
  • Ferroleakeite NaNa2(Fe)3(Fe)2Li(Si8O22)(OH)2
  • Potassicleakeite KNa2Mg2Fe2LiSi8O22(OH)2
  • Kornite Na(CaNa)Fe4(Al,Fe)Si7AlO22(OH)2
  • Ungarettiite NaNa2(Mn2Mn3)Si8O22O2
  • Fluoro-ferroleakeite NaNa2(Fe2Fe2Li)Si8O22F2
  • Obertiite NaNa2(Mg3FeTi)Si8O22(O,F,OH)2
  • Dellaventuraite NaNa2(Mg2,Mn, Li,Ti)Si8O22O2

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le nom d'amiante (ou asbeste[2]) est donné aux variétés fibreuses d'amphiboles et d'antigorite. Les amphiboles asbestiformes (ou fibreuses) ont ainsi servi à la fabrication d'isolants thermiques ou de vêtements résistants au feu, à la protection de câbles électriques, au flocage protecteur de poutrelles métalliques[3].

Toxicité[modifier | modifier le code]

D'usage interdit du fait de leur toxicité, ces minéraux contiennent des amiantes tels que l'amiante bleu ou crocidolite, l'amiante brun ou amosite, la trémolite, l'actinolite et l'anthophylite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Du grec asbestos, « incorruptible ».
  3. Alain Foucault, Le guide du géologue amateur, Dunod,‎ 2014 (lire en ligne), p. 59

Sur les autres projets Wikimedia :