Ampelmännchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un feu de signalisation récent représentant des Ampelmännchen.

Les Ampelmännchen (mot allemand signifiant « petits bonshommes du feu [de signalisation] ») sont les personnages symboliques se trouvant sur les feux de signalisation lumineux destinés aux piétons en ex Allemagne de l'Est.

Ils ont été créés en 1961 par Karl Peglau et il était prévu de les supprimer [réf. souhaitée] [Pourquoi ?] en 2008, mais, à la suite de protestations, il a été décidé de les conserver, car ils représentaient pour beaucoup l'une des dernières sinon la seule trace de leur ancienne identité est-allemande disparue dans la réunification — voir aussi Ostalgie. Même la partie occidentale de Berlin les adopte car ils sont plus faciles à distinguer.

Variations[modifier | modifier le code]

En 2005, leur pendant féminin, les Ampelfrauen (femmes de feu de signalisation), est apparu à Zwickau. On peut à présent les voir aussi à Dresde et dans autres pays de l'Union européenne comme les Pays-Bas, le Danemark ainsi que l'Autriche.

Il existe aussi des versions bricolées montrant par exemple un homme portant un parapluie, résultat d'un canular.

Le graphiste breton Fañch Le Hénaff a détourné l’Ampelmann pour ses affiches du fest-noz de Locronan[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fañch Le Henaff, Graferezh (ISBN 2-35002-021-5).

Sur les autres projets Wikimedia :