Amos T. Akerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Akerman.
Amos T. Akerman
Portrait de Amos T. Akerman réalisé entre 1860 et 1870.
Portrait de Amos T. Akerman réalisé entre 1860 et 1870.
Fonctions
31e Procureur général des États-Unis
23 novembre 187013 décembre 1871
Président Ulysses S. Grant
Gouvernement Administration Grant
Prédécesseur Ebenezer R. Hoar
Successeur George H. Williams
Biographie
Nom de naissance Amos Tappan Akerman
Date de naissance 23 février 1821
Lieu de naissance Portsmouth, New Hampshire
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de décès 21 décembre 1880 (à 59 ans)
Lieu de décès Cartersville Géorgie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américain
Parti politique Parti Whig
Parti républicain
Diplômé de Dartmouth College

Amos T. Akerman
Procureurs généraux des États-Unis

Amos Tappan Akerman, né le 23 février 1821 et mort le 21 décembre 1880, est un juriste américain ayant été procureur général des États-Unis de 1870 à 1871 dans l'administration Grant. Cette nomination a étonné de nombreuses personnes, y compris Akerman[1], étant donné que durant la guerre de Sécession il avait rejoint et atteint le rang de colonel dans l'armée confédérée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amos T. Akerman est né le 23 février 1821 à Portsmouth dans le New Hampshire. Il est diplômé en 1842 du Dartmouth College et part, d'abord en Caroline du Nord puis en Géorgie, afin d'enseigner. En 1846, il loge à Savannah et devient le tuteur des enfants de John M. Berrien, ancien procureur général des États-Unis. Akerman a profité de cet emploi pour étudier le droit grâce à la bibliothèque de Berrien et est ainsi admis au barreau de Géorgie en 1850.

Il soutient les confédérés durant la Guerre de Sécession. Après la fin du conflit, Akerman qui n'était pas encore engagé dans la vie politique s'inscrit au Parti républicain. En 1868, il proteste contre l'action de la majorité blanche qui avait décidé d'exclure les élus noirs de la législature d'État de Géorgie. Nommé en 1869 par le président Ulysses S. Grant procureur de district de Géorgie, il est par la suite choisi par le même président pour occuper le poste de procureur général des États-Unis. À ce poste, Akerman a lutté avec force contre le Ku Klux Klan, jusqu'à faire dire à l'historien William McFeely que « peut être aucun procureur général depuis [...] n'a été plus vigoureux dans les poursuites judiciaires visant à protéger les vies et les droits des Afro-Américains ». Cette lutte, que ne partageait pas tous les membres du cabinet présidentiel, a contribué, dans une certaine mesure, à sa démission en 1871. Poussé à quitter Elberton par l'hostilité de la population blanche, qui n'avait pas pardonné à Akerman son soutien au suffrage des Noirs, ce dernier est allé s'installer avec sa famille à Cartersville, où il meurt le 21 décembre 1880[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) David B. Parker, « Amos T. Akerman (1821-1880) », sur Georgiaencyclopedia.org (consulté le 27 juillet 2013)