Amora Maille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amora.

Amora Maille

alt=Description de l'image Amora_logo.gif.
Création 1919
Dates clés 1996 : Danone fusionne Amora et Maille (épicerie)
1999 : rachat d'Amora Maille par Unilever
Slogan "Il n'y a que Maille qui m'aille"
Activité Agroalimentaire
Produits Moutardes, Vinaigre, Ketchup, Cornichon et Sauce samouraï
Société mère Unilever
Site web www.amora.fr
Dans la boutique Maille de Dijon

Amora-Maille est une entreprise française spécialisée dans la distribution de condiments appartenant au groupe Unilever. Elle est issue de la fusion des sociétés Maille et Amora.

Historique[modifier | modifier le code]

La société Amora[1][modifier | modifier le code]

En 1919, Armand Bizouard, descendant d'une longue lignée de fabricants de moutarde depuis François Naigeon, reçu maître-vinaigrier en 1703, dépose la marque Amora au greffe du tribunal de commerce de Dijon. Mais il ne l'utilise pas et cède sa société à Raymond Sachot en 1931.

Entre temps, la marque Amora est déposée aux États-Unis par la société Bloomingdale's. Lorsque la protection expire en 1934, Raymond Sachot dépose une nouvelle fois la marque et lance la commercialisation des moutardes Amora dans des pots en verre. Il fait ensuite passer la production du stade artisanal au stade industriel. Il reprend en 1939 les sociétés Philbée (pain d'épices), des moutardes Mouillard (Dijon) et Jacquemin (Meursault), pour créer la société SAB (Spécialités Alimentaires Bourguignonnes). À partir des années 50, la société croît, étend sa marque sur les vinaigrettes, ketchups, mayonnaises ou cornichons et devient le leader du secteur des condiments en France. En 1963, SAB, Brochet Frères, Vandamme et Francorusse fusionnent pour créer la Générale Alimentaire.

Amora appartiendra successivement au groupe Rothschild, au milliardaire Jimmy Goldsmith, lorsque celui-ci rachètera la Générale Alimentaire en 1973 pour l'intégrer au sein de la Générale Occidentale, puis au groupe BSN (qui deviendra ensuite Danone).

La société Maille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maille (épicerie).

Maille appartenait depuis 1979 à la Générale Occidentale, dont la division alimentaire fut cédée à Danone en 1980.

Le rapprochement entre Amora et Maille[modifier | modifier le code]

En 1996, une restructuration interne à Danone rapproche Segma-Liebig-Maille et Amora sous l’appellation LMA[2]. En 1997, Danone se sépare de sa branche épicerie et vend Liebig à Campbell, et Amora-Maille à Paribas Affaires Industrielles[3]. Enfin, l'entreprise est cédée à la société anglo-néerlandaise Unilever en 1999[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Entre 2002 et 2008, Unilever a délocalisé la production de vinaigrettes et de ketchup en Turquie et en République tchèque[5]. Puis en 2009, Unilever réorganise ses sites de production : l'usine historique de Dijon et celle d'Appoigny dans l'Yonne sont fermées [6], et la production de moutarde et de cornichons est transférée sur le site de Chevigny-Saint-Sauveur[7], unique usine restante du groupe, qui a ainsi vu passer sa production passée de 50 000 tonnes en 2008 à plus de 90 000 tonnes en 2011. Cette réorganisation a entraîné la perte de 144 emplois : 86 des 184 salariés de Dijon[8] et 3 des 77 salariés d'Appoigny ont rejoint l'usine de Chevigny[9]. Cependant, Unilever a rapatrié sa production de vinaigrettes de République tchèque vers le site de Chevigny, créant ainsi 32 emplois[10].

Le site fabrique aujourd'hui la totalité de la moutarde Amora et Maille vendue en France et dans le monde. Les cornichons vendus sous les marques Amora et Maille, depuis toujours récoltés dans l'Yonne, viennent depuis les années 2000 de Chine ou d'Inde[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la marque Amora
  2. [vidéo]Amora fusionne avec Liebig Maille, reportage JT Bourgogne du 23/01/1996, sur le site de l'INA
  3. [vidéo]Vente de Liebig Maille Amora par Danone, reportage JT Bourgogne du 09/10/1997 sur le site de l'INA
  4. [vidéo]Rachat de Amora maille par Unilever, reportage JT Bourgogne du 25/11/1999 sur le site de l'INA
  5. Dijon perd sa moutarde, sur lepoint.fr
  6. « Amora Dijon ferme définitivement ses portes après deux siècles d’activité »,‎ 13 juillet 2009 (consulté le 19 juillet 2012)
  7. L'usine historique d'Amora ferme ses portes à Dijon
  8. L'usine Amora Maille de Dijon ferme aujourd'hui, sur LSA Conso
  9. Amora Maille, que deviennent les anciens salariés ?, sur le site de mediapart
  10. « Amora-Maille fait monter la mayonnaise à Dijon »,‎ 12 mai 2010 (consulté le 19 juillet 2012)
  11. Le cornichon en France

Lien externe[modifier | modifier le code]