Amon Düül

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amon Düül

Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Krautrock
Années actives 1967 - 1969 pour Amon Düül
1969 - 1970 pour Amon Düül I
1969 - Présent pour Amon Düül II

Amon Düül est à l'origine une communauté artistique allemande, fondée en 1967. À la suite d'une scission, deux groupes se sont alors constitués : Amon Düül I, parfois simplement appelé Amon Düül et Amon Düül II, considéré comme les pionniers de la musique Krautrock, avec Can, Floh de Cologne et Klaus Schulze. La première formation s'est officiellement séparée en 1970, tandis que la seconde est toujours active à l'heure actuelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et scission[modifier | modifier le code]

Le groupe naît en 1967 à Munich sous la forme d'une communauté d'artistes, très engagé politiquement. Le nom provient d'Amon, dieu du Soleil dans l'Égypte antique et de Düül, dieu de la musique dans la mythologie turque. Les premières mésententes apparaissent rapidement, bien que la formation devenait de plus en plus connue dans la scène underground, au fur et à mesure des sessions musicales. Une partie de la communauté pensait que n'importe qui, qu'il puisse chanter ou jouer d'un instrument ou non, pouvait se joindre au groupe s'il voulait y participer ; l'autre semblait se vouer à une structure classique de formation rock. Ce débat a abouti le jour des "Essener Songtagen", en 1969, au cours duquel deux groupes distincts portant le nom d'Amon Düül sont apparus sur scène : Amon Düül I et Amon Düül II.

Amon Düül I[modifier | modifier le code]

Amon Düül I ne pouvait pas bénéficier de la structure stable d'Amon Düül II, ayant choisi un concept suivant lequel les musiciens pouvaient aller et venir dans le groupe à leur gré. Quatre albums ont cependant pu être enregistrés, malgré le fonctionnement anarchique du groupe, et sont composés d'improvisations collectives réalisées sous psychotropes. En 1970, soit trois ans après la formation du premier groupe, les différents membres décident de se séparer.

Amon Düül II[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Amon Düül II.

Reformations[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, Chris Karrer, Falk Rogner et Renate Knaup essayent de réanimer Amon Düül II, aboutissant à la sortie de plusieurs albums, de piètre qualité. John Weinzierl tente, quant à lui, sa chance avec un groupe gallois nommé Amon Düül (UK), sans grand succès également. Amon Düül se reforme 4 fois, en 1971, 1973, 1983 et 1987, le temps d'enregistrer quelques morceaux improvisés. Il faudra attendre les années 1990 pour voir Amon Düül II ressortir régulièrement des albums, dans la veine de ceux des années 1970.

Discographie[modifier | modifier le code]

Amon Düül I[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Psychedelic Underground
  • 1969 : Collapsing/Singvögel Rückwärts & Co.
  • 1971 : Paradieswärts Düül
  • 1973 : Disaster - Lüüd Noma
  • 1973 : This is Amon Düül
  • 1973 : BBC Radio 1 Live
  • 1975 : Minnelied
  • 1976 : Pyragony X
  • 1983 : Experimente
  • 1983 : Meetings With Menmachines
  • 1987 : Airs On A Shoestring
  • 1991 : Fool Moon
  • 1995 : Eternal Flashback
  • 1995 : Kobe

Amon Düül II[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Amon Düül II.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • (de) Ingeborg Schober, Tanz der Lemminge. Verlag Sonnentanz, 1994. ISBN 3-926794-20-8.
  • (de) Olaf Kübler, Klartext/Voll daneben. Humbach & Nemazal GmbH, 1996. ISBN 3-9805521-2-8.

Liens externes[modifier | modifier le code]