Ammonios d'Athènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ammonios.

Ammonios d'Athènes[1],[2] est un philosophe platonicien très savant, spécialiste Aristote, maître de Plutarque de Chéronée en 66.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'Égypte[3], il est né vers les débuts du Ier siècle[4]. Extrêmement érudit, il a été professeur sans être scolarque, a exercé les fonctions les plus hautes de l'État (trois fois stratège des hoplites)[5]. Plutarque, à qui il parla surtout de choses religieuses, suivit ses cours à Athènes durant le séjour de Néron en Grèce 66. Vers 70, il fut accepté à la fois comme citoyen d'Athènes et citoyen romain. Il est peut-être identique à Ammonios l'Égyptien, cité par Eunape de Sardes. Son acmé se situe vers 60-80 ; il a dû mourir après 85.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Ammonios n'aurait eu aucun lien avec l'Académie et son enseignement relèverait du médio-platonisme[6]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Des autels et des sacrifices. Περὶ βωμῶν καὶ Θυσιῶν
  • Des courtisanes athéniennes. Περὶ τῶν Ἀθηνσινῆ Ἑταιρίδων

Sources[modifier | modifier le code]

  • Plutarque de Chéronée, Vies parallèles, n° 7 : Vie de Thémistocle, 32 ; Moralia, traité n° 4 : Comment distinguer le flatteur et l'ami, 70 e ; Propos de table, III, VIII, IX ; Sur l'E de Delphes ; De la disparition des oracles, chap. 8.

Études[modifier | modifier le code]

(par ordre alphabétique)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En latin (Athènes est romaine de 86 av. J.-C. à 529 ap. J.-C.) : Ammonius Aegyptiacus, Ammonius Atheniensis.
  2. encore appelé Ammonios le Péripatéticien, Ammonios de Lamprae chez Athénée de Naucratis, cfr. Banquet des sophistes. Deipnosophistes (IIIe s.), XI ou enfin Ammonios l'Égyptien
  3. comme l'atteste son nom en grec ancien Ἀμμώνιος
  4. Plutarque, Propos de table, III, 1.
  5. Plutarque, Propos de table, VIII, 3, 1.
  6. cfr. John Glucker (Antiochus and the late Academy, Göttingen, 1978)
  7. [http://www.ancientlibrary.com/smith-bio/0155.html Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, volume 1, page 146

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]