Amlaíb d'Écosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amlaíb mac Ilduilb (gaélique écossais : Amhlaigh)[1], connu en anglais simplement comme Amlaíb († 977), est roi des Scots pendant les années 970[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Amlaíb est un fils de Indulf (Idulb mac Causantín) et le frère de Cuilén (Cuilén mac Iduilb) et d'Eochaid tués tous deux en 971 par les Bretons du royaume de Strathclyde. Son nom, qui vient du vieux norrois ou du norvégien-gaël, est l'équivalent en vieil irlandais d'Óláfr[3].

Alex Woolf avance que le nom scandinave Amlaíb « …suggère fortement que sa famille maternelle était d'origine scandinave et vraisemblablement d'une lignée des Uí Ímair… Il serait alors le petit-fils d'Amlaíb Cúaran, ou de son cousin Amlaíb mac Gofraid[4] ».

rí Alban[modifier | modifier le code]

Amlaíb est uniquement connu par les entrées qui relèvent sa mort dans les Chroniques d'Irlande et qui le désignent comme « rí Alban » [5] Toutes notent qu'il est tué par Kenneth II d'Écosse (Cináed mac Maíl Coluim). Les Annales d'Ulster[6], confirment les autres Chroniques d'Irlande en ce qui concerne la mort d'Amlaíb mais précisent qu'il est tué par un certain « Cináed mac Domnaill ».

Le grand-père de Cináed mac Maíl Coluim se nommait Domnall. Le nom de Kenneth n'apparaît dans aucune liste de rois et aucun souverain ne porte ce nom avant qu'en 973 Kenneth II d'Écosse ne rencontre Edgar le Pacifique à Chester[7] ; de plus la durée de son règne est inconnue[8].



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amlaíb mac Ilduilb étant la forme en gaélique médiéval. La forme moderne n'existe pas dans le mesure ou le nom Ildulb (Indulf) a disparu du gaélique comtemporain, et qu'il n'existe pas de forme moderne pour l'énoncer.
  2. Archie Duncan, p. 21–22.
  3. Amlaíb est d'ailleurs nommé Olaf par Alfred P. Smyth, p. 220–221, table 4, où il est présumé avoir régné conjointement avec Kenneth II.
  4. Woolf (2007), p. 206.
  5. Annales de Tigernach : AT. 977.4 ; voir également le Chronicon Scotorum : CS 977 et les Annales de Clonmacnoise : AC. 970.
  6. Annales d'Ulster : AU. 977.4
  7. Early Sources, p. 478–479.
  8. Dans deux listes royales, Kenneth est crédité d'un règne de 22 ans au lieu de 24 comme dans la majorité des documents, mais la signification de cette différence demeure obscure ; Duncan, p. 18.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]