Amiral SC de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amiral SC de Québec

Logo du Amiral SC de Québec
Généralités
Noms précédents L'Arsenal
Fondation 2008
Statut professionnel depuis 2009 dans la W-League
Couleurs Noir, blanc et or
Stade Stade du Cégep Garneau
(2 000 places)
Siège 1173 boulevard Charest Ouest, bur. 350
Québec
Championnat actuel W-League
Président Denis Poulin
Entraîneur Samir Ghrib
Joueur le plus capé Josée Bélanger
Site web AmiraldeQuebec.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre
Le terrain du SSF où jouait l'Amiral en 2009 et 2010, vu ici en 2007 avant son ouverture

L'Amiral SC de Québec est un club de soccer féminin représentant la région de la ville de Québec. L'Amiral SC joue dans la Division centrale de la Conférence Centrale[1] de la USL W-League (le plus haut niveau de la pyramide du soccer (football) féminin au Canada). Les Couleurs du club sont le noir, l'or et le blanc. Le club joue ses matchs à domicile au stade du Cégep Garneau (capacité de 2,000 sièges) situé à l’arrière du campus ( au 1660, boulevard de l'Entente) dans la ville de Québec).

Histoire du club[modifier | modifier le code]

L'Amiral SC est fondé en 2008 par 4 promoteurs: Samir Ghrib, David Desloges, Stéphane Alain et Maxime Barabé[2]. Le club est créé afin d'offrir un débouché aux joueuses de soccer de haut niveau des régions de la ville de Québec et de Chaudière-Appalaches [3]. Propriété de l'Association Régionale de Soccer de Québec (ARSQ), le club est un organisme à but non lucratif[4]. La présentation des couleurs du club et de l'organisation a lieu le 24 septembre 2008[5]. Le directeur général du club était Maxime Barabé et les autres administrateurs étaient Samir Ghrib, David Desloges, Michel Vallée et Stéphane Alain jusqu'en fin de saison 2011. Par la suite l'homme d'affaire millionnaire de la région de Québec, Denis Poulin s'est associé avec le club et en est devenu le nouveau président. Stéphane Alain déjà dans l'organisation du club a été nommé Directeur général en remplacement de Maxime Barabé [6] qui à du quitter ses fonctions du à de nouvelles obligations professionnelle. L'organisation est toujours un OBNL qui à pour bût la promotion du soccer et le développement des joueuses.

Changement de nom[modifier | modifier le code]

Le nom original de l'équipe, lors de l'annonce de sa création, est l'Arsenal de Québec. Cependant, en janvier 2009, les avocats torontois représentant le club anglais Arsenal F.C. écrivent au club québécois, exigeant le changement du nom parce qu'ils revendiquent la propriété exclusive de cette marque de commerce au Canada. Le club de Québec décide d'accéder à cette demande au lieu d'engager des frais judiciaires pour contester. Le nom Amiral SC de Québec est alors choisi car il fait référence à l'aspect maritime de la ville de Québec, et aussi parce qu'il permet au club de garder le même logo où domine la lettre A[7].

Parcours en W-League[modifier | modifier le code]

Saison 2009[modifier | modifier le code]

À sa premi­ère saison dans la W-League, l'Amiral SC surpasse les attentes avec un dossier de neuf victoires, quatre revers et un match nul[8]. L'excellent début de saison compense pour les nombreuses blessures survenues pendant la saison ( déchirures ligamentaires au genou pour Josée Bélanger et Caroline Vaillancourt, séparation de l'épau­le pour Geneviève Marcotte et une mononucléose pour Virginie Jacques) [9] . Les nombreuses joueuses blessées n'empêche cependant pas l'Amiral SC de se qualifier pour les séries éliminatoires de fin de saison[10]. Malheureusement l'équipe est éliminé 0-5 dès le premier tour éliminatoire par le Buffalo Flash [11].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Après une première saison teintée de succès, les attentes sont élevés. Un début de saison en dents de scie et un jeu collectif qui ne prend pas son envol amène l'équipe à terminer au 4e rang avec 6 victoires, 4 défaites et 2 matchs nuls[12]. L'Amiral SC ne peut se qualifier pour les séries éliminatoires de fin de saison[13],[14]. Peu de temps après, l'entraineur-chef Jonas Worth est congédié[15].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Après un début difficile[16],[17], l'Amiral SC renoue avec la victoire en mi-saison pour terminer sa saison en force[18] Troisième au classement final[19],[20] , les joueuses de l'Amiral Sc sont des séries éliminatoires[21],[22]: Le 23 juillet, elles affrontent leurs éternelles rivales, les Comètes de Laval en demi-finale de conférence et gagnent 3-1 grâce à deux buts en prolongation, dont le but décisif par la jeune recrue Mélissa Roy[23] . Dans l'autre demi-finale, le grand Champion de la saison, le Fury d'Ottawa [24],[25] élimine 4-0 les Lady Lynx de Toronto[26],[27]. Les deux vainqueurs des demi-finales, Québec et Ottawa, s’affrontent en finale de conférence le 24 juillet. C'est le carnage: Ottawa vainc Québec 6-0 [28],[29]. Le Fury d'Ottawa se qualifie ainsi pour le carré d'as de la W-League avec les vainqueurs des autres conférences[30]

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Pour sa quatrième saison, le club perd 5 de ses 11 partantes:

Pour compenser ses pertes, la direction du club effectue un virage jeunesse en recrutant de nouvelles joueuses de la région de Québec[33]. Cette relève s'appelle Kathleen Bérubé-Garneau, Joëlle Gosselin , Mélissa Roy, Frédérique Paradis, Audrey Lagarde, Gabrielle Lapointe toutes isues de la Ligue de soccer élite du Québec. De plus les internationales Imen Troudi et Sabrine Mamay viennent rejoindre leur coéquipière de l'équipe nationale tunisienne Maroua Chebbi[34]. Cette dernière a porté le maillot de l'Amiral en 2009 et se taille à nouveau une place dans l'équipe cette saison[35].

Complètement rajeunie et renouvelée dans son effectif, l'Amiral SC de Québec se donne comme devise en début de saison: On va apprendre et on va surprendre[36]. Les jeunes joueuses recrutées apprennent rapidement et surprennent de nombreux observateurs[37]. En fin de saison, l'équipe affiche 8 victoires, 2 nulles et seulement 2 défaites[38] avec en prime une victoire historique sur le Fury d'Ottawa sur son propre terrain, à Ottawa le 15 juillet[39]. Les féminines du Fury d'Ottawa n'avaient pas perdues lors de leurs 30 derniers matchs à domicile[40]. L'Amiral termine sa saison 2012 au 2e rang dans la Division centrale[41]. Avec une deuxième position au classement final, l’Amiral s'assure l’avantage du terrain en séries éliminatoires[42]. Ce qui lui permet de recevoir sur son terrain pour la première fois les séries éliminatoires de conférence (les 21 et 22 juillet): ( cela est dû au fait que le Fury d'Ottawa est l'équipe hôte du Final Four de la W-League (du 27 au 29 juillet)[43].

Lors des séries éliminatoires, en demi-finale de conférence, le 21 juillet, l'Amiral élimine facilement Hamilton FC Rage, 6 à 1[44]. La finale de conférence se tient le lendemain, le 22 juillet, avec comme adversaire, la vainqueure de l’autre demi-finale, les Comètes de Laval[45]. Dans cette finale, les Comètes sont les premières à ouvrir le pointage, à la 10e minute. La réplique de l'Amiral vient 20 minutes plus tard lorsque sur un corner, la défenseure centrale Frédérique Paradis, redirige avec sa tête une frappe d Audrey Lagarde. C'est toujours l'égalité 1-1 après le temps réglementaire de 90 minutes. Il faut aller en prolongation pour dénouer l'impasse. Après 120 minutes de jeu, c'est encore l'égalité 1-1 entre les Comètes et l'Amiral. L’Amiral triomphe finalement 5-4 aux tirs au buts[46]. L’Amiral se mérite ainsi son premier titre de son histoire, championne de la Conférence Centrale[47], et accède au Final Four de la W-League[48] qui se tient au complexe sportif du Collège Algonquin, à Ottawa, durant le week-end du 27-28- 29 juillet[49],[50].

Au premier match du Final four, le 27 juillet. la défensive des Pali Blues est implacable et les attaques de Josée Bélanger et d'Imen Troudi de l'Amiral sont neutralisés[51]. Les Pali Blues l'emportent 2-0 sur Québec et passent en finale de championnat[52].

Lors du match de la 3e place, l'Amiral s'incline en fusillade devant DC United[53].

Bilan général[modifier | modifier le code]

Année Ligue Conférence Division Saisons régulières Séries éliminatoires
2009 USL W-League Conférence centrale Division des Grands Lacs Termine 3e Perd en première ronde éliminatoire
2010 USL W-League Conférence centrale Division des Grands Lacs Termine 4e Ne se qualifie pas pour les éliminatoires
2011 USL W-League Conférence centrale Division des Grands Lacs Termine 3e Perd en finale de conférence
2012 USL W-League Conférence centrale Division Centrale Termine 2e Remporte le titre de conférence mais défait en demi-finale au Final Four

Honneurs de l'équipe[modifier | modifier le code]

  • USL W-League Central Conference Champions 2012

Rivalités[modifier | modifier le code]

Depuis la création de l'Amiral SC, s'installe une grande rivalité avec les Comètes de Laval, l'autre équipe québécoise dans la W-League [54],[55]. Lors des trois premières saisons de l'Amiral, une dizaine d'anciennes joueuses des Comètes de Laval évoluent pour l'Amiral SC[56],[57]. Plusieurs observateurs tel que le magazine Québec Soccer parlent du « Derby québécois » entre les deux clubs féminins[58] .

Effectif pour la saison 2012[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau du Canada G Sarah Boucher
2 Drapeau du Canada M Stephanie Fortin
3 Drapeau du Canada D Mélissa Roy
4 Drapeau du Canada D Arielle Roy-Petitclerc
5 Drapeau du Canada M Gabrielle Lapointe
6 Drapeau du Canada M Audrey Lagarde
7 Drapeau du Canada M Andréanne Gagné[59],[60]
9 Drapeau du Canada A Geneviève Marcotte
10 Drapeau du Canada M Geneviève Caron
No. Nat. Position Nom du joueur
11 Drapeau : Tunisie A Imen Troudi
14 Drapeau du Canada A Josée Bélanger
15 Drapeau du Canada M Arianne Leclerc
16 Drapeau du Canada D Marie-Christine Gauthier
19 Drapeau du Canada D Frédérique Paradis
21 Drapeau : Tunisie A Maroua Chebbi
22 Drapeau du Canada G Marie-Pier Bilodeau
23 Drapeau du Canada M Joelle Gosselin
26 Drapeau du Canada D Kathleen Berube-Garneau
28 Drapeau du Canada D Marie-Sandra Ujeneza
Drapeau : Tunisie D Sabrine Mamay

Anciennes joueuses célèbres[modifier | modifier le code]

Distinction individuelle[modifier | modifier le code]

La défenseure Myriam Bouchard et l'attaquante Véronique Laverdiere sont élues sur l'équipe d'étoiles 2011 All-Conference Teams de la W-League[66].

En 2012, l'attaquante Imen Troudi est élue sur l'équipe d'étoiles de la W-League[67]

Équipe technique 2012[modifier | modifier le code]

  • Directeur général : Denis Poulin
  • Entraineur-chef : Samir Ghrib[68],[69]
  • Entraîneur-adjoint : Guillaume Couillard[70].
  • Entraîneur des gardiennes : Christophe Blin
  • Médecin : Dr Sylvain Boutet
  • Médecin : Dr Sylvain Lachance
  • Médecin : Dr Caroline Boulanger
  • Préparateur physique : Gabriel Bouchard-Vincent
  • Physiothérapeute en chef : Andrée-Anne Ferron
  • Physiothérapeute : Patrice Pépin
  • Physiothérapeute-étudiante : Laurie Thiboutot
  • Physiothérapeute-étudiante : Amélie Bédard
  • Physiothérapeute-étudiante : Emmanuelle Dupont

Anciens entraineurs-chefs[modifier | modifier le code]

Anciens entraineurs-adjoints[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Canada Marie-Ève Laflamme, (2009)
  • Drapeau du Brésil Eduardo Guerra, (2010) [75]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. W-League, « W-League » (consulté le 30 avril 2012)
  2. « L'Arsenal de Québec dans la W-League de soccer en 2009 », sur quebechebdo.com,‎ 30 Septembre 2008 (consulté le 26 mai 2011)
  3. « L'Amiral SC de Québec fin prêt pour commencer sa première saison », sur www.quebechebdo.com,‎ 19 mai 2009 (consulté le 31 mai 2011)
  4. (en) « W-League heads to Quebec City », sur wleague.uslsoccer.com,‎ 24 septembre 2008 (consulté le 30 avril 2012)
  5. François Ratté, « Faites place à l'Arsenal ! », sur cyberpresse.ca, Le Soleil (consulté le 30 avril 2012)
  6. « Barabé quitte l’ARSQ », sur www.journaldequebec.com,‎ 17 mars 2012 (consulté le 27 avril 2012)
  7. Soccer féminin: oubliez l'Arsenal de Québec, voici l'Amiral, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/actualites-sportives/200902/26/01-831543-soccer-feminin-oubliez-larsenal-de-quebec-voici-lamiral.php
  8. Classement final 2009 dans la W-League, http://www.uslsoccer.com/standings/13598774.html
  9. Un excellent bulletin pour l'Amiral, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/200908/04/01-889791-un-excellent-bulletin-pour-lamiral.php
  10. L’Amiral accède aux séries, http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/sports/encoreplus/archives/2009/07/20090711-222058.html
  11. W-League: l'Amiral coulé 5-0 à Buffalo, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/200907/22/01-886532-w-league-lamiral-coule-5-0-a-buffalo.php
  12. Classement final 2010 dans la W-League, http://www.uslsoccer.com/standings/19431600.html
  13. Des leçons à tirer, http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/sports/encoreplus/archives/2010/07/20100722-203638.html
  14. L'Amiral exclu des séries, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201007/18/01-4299313-lamiral-exclu-des-series.php
  15. Worth ne dirigera pas l'Amiral en 2011, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201007/23/01-4300939-worth-ne-dirigera-pas-lamiral-en-2011.php
  16. Défaite crève-cœur de l'Amiral face au Fury, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201106/29/01-4413819-defaite-creve-coeur-de-lamiral-face-au-fury.php
  17. Toute une leçon d’humilité! http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/sports/encoreplus/archives/2011/06/20110625-175828.html
  18. L'Amiral SC renoue avec la victoire, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201107/03/01-4414684-lamiral-sc-renoue-avec-la-victoire.php
  19. Rochester 0/ Québec 4: l'Amiral en éliminatoires, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201107/15/01-4418462-rochester-0-quebec-4-lamiral-en-eliminatoires.php
  20. Classement dans la Division des grands Lacs:http://wleague.uslsoccer.com/standings/index_E.html
  21. Tout tombe en place pour l'Amiral, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201107/22/01-4420347-tout-tombe-en-place-pour-lamiral.php
  22. (en) 2011 W-League Playoff Format, http://www.uslsoccer.com/docs/2011%20W-League%20Playoff%20Format%20-%20Website.pdf
  23. Québec 3/Laval 1: l'Amiral à une victoire de Seattle, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201107/23/01-4420514-quebec-3laval-1-lamiral-a-une-victoire-de-seattle.php
  24. (en) Fury puts exclamation point on standout season, http://www.ottawacitizen.com/sports/Fury+puts+exclamation+point+standout+season/5114697/story.html
  25. (en) Exclamation point, Playoffs next up for Fury following 12-0-0 regular season, http://www.ottawacitizen.com/sports/Exclamation+point/5114999/story.html
  26. http://wleague.uslsoccer.com/stats/2011/2447413.html
  27. (en) Fury cruises into conference final, http://www.ottawacitizen.com/sports/Fury+cruises+into+conference+final/5150544/story.html
  28. Affamées de buts et de victoires, http://www.cyberpresse.ca/le-droit/sports/autres-sports/201107/24/01-4420621-affamees-de-buts-et-de-victoires.php
  29. «Lourde» défaite pour l'Amiral, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201107/24/01-4420647-lourde-defaite-pour-lamiral.php
  30. (en) Ottawa Look to Finish Perfect Season Fury play Silverbacks for W-League Championship Sunday, http://wleague.uslsoccer.com/home/548037.html
  31. « Les joueuses des Comètes », sur lavalcometes.com (consulté le 25 juillet 2012)
  32. « Philadelphia Fever Roster », sur wpslelite.com (consulté le 25 juillet 2012)
  33. Richard Boutin, « Virage jeunesse chez l'Amiral », sur Journal de Québec,‎ 28 mai 2012 (consulté le 1ier juin 2012)
  34. Olivier Bossé, « Amiral: un point tunisien en cadeau », sur Le Soleil,‎ 23 juin 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  35. Stéphane Cadorette, « La filière tunisienne en action », sur Journal de Québec,‎ 22 juin 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  36. « Début de saison 2012 pour L'Amiral de Québec », sur Maximumsports.tv,‎ 7 juin 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  37. « L'Amiral de Québec », sur Maximumsports.tv,‎ 19 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  38. « W-League 2012 », sur USLsoccer.com (consulté le 25 juillet 2012)
  39. Piel Côté, « L’Amiral triomphal », sur Journal de Québec,‎ 15 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  40. Olivier Bossé, « L'Amiral gagne à Ottawa », sur Le Soleil,‎ 16 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  41. Piel Côté, « L’Amiral en route vers le 2e rang », sur Journal de Québec,‎ 8 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  42. Stéphane Cadorette, « Prêtes pour une guerre de tranchées », sur Journal de Québec,‎ 19juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  43. « 2012 W-League Playoff Format », sur USLsoccer.com (consulté le 25 juillet 2012)
  44. Piel Côté, « L’Amiral matraque Hamilton Confrontation déséquilibrée », sur Journal de Québec,‎ 21 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  45. « Amiral Vs Comètes, une finale inédite », sur SoccerauQuébec.com (consulté le 25 juillet 2012)
  46. « Official Match Information », sur USLsoccer.com (consulté le 25 juillet 2012)
  47. Piel Côté, « Dans le carré d’as », sur Journal de Québec,‎ 23 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  48. « Quebec City Amiral Make History Advances to first W-League Championship weekend », sur USLsoccer.com,‎ 22 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  49. « W-League Championship Matchups Set D.C., Ottawa, Pali, Quebec City advance to final weekend », sur USLsoccer.com (consulté le 25 juillet 2012)
  50. Stéphane Cadorette, « L’Amiral dans le dernier droit », sur Journal de Québec,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  51. Piel Côté, « La fin d’un rêve », sur Journal de Québec,‎ 27 juillet 2012 (consulté le 28 juillet 2012)
  52. Debby von Winckelmann, « Pali Blues Defeat Quebec City 2-0 in semifinal of W-League Championships »,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 27 juillet 2012)
  53. Jean François Tardif, « Une «très honorable» 4e place pour l'Amiral »,‎ 30 juillet 2012
  54. Amiral SC: une ouverture explosive, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/200905/31/01-861673-amiral-sc-une-ouverture-explosive.php
  55. Québec gagne à Laval, http://www.quebecsoccer.com/article.php?id=1722
  56. Guillaume Dumais, Amiral SC: des comètes filent à Québec, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/200905/19/01-857968-amiral-sc-des-cometes-filent-a-quebec.php
  57. http://lejournaldequebec.canoe.ca/sports/encoreplus/archives/2011/04/20110403-170759.html
  58. Mal de mer pour les Comètes, http://www.quebecsoccer.com/article.php?id=1711
  59. http://www.usherbrooke.ca/soccer/alignements/feminin/andreanne-gagne/
  60. http://www.canadasoccer.com/players/profile.asp?playerid=414
  61. Myriam Bouchard s'offre Québec pour ses 20 ans, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/200907/14/01-884125-myriam-bouchard-soffre-quebec-pour-ses-20-ans.php
  62. son blogue personnel, http://melissalesage.canalblog.com/
  63. (en) Profil sur Canada Soccer, http://canadasoccer.com/players/profile.asp?playerid=363
  64. Caroline Vaillancourt élue meilleure joueuse de la saison, http://www.quebechebdo.com/Soccer/2009-03-11/article-1187373/Caroline-Vaillancourt-elue-meilleure-joueuse-de-la-saison/1
  65. De nombreux départs à combler, http://lejournaldequebec.canoe.ca/sports/rougeetor/archives/2010/04/20100405-214907.html
  66. 2011 All-Conference Teams Named, http://wleague.uslsoccer.com/home/546760.html
  67. « W-League All-Conference Teams Named », sur USLsoccer.com,‎ 23 juillet 2012 (consulté le 24 juillet 2012)
  68. Samir Ghrib prend les rênes de l'Amiral de Québec féminin, http://www.quebechebdo.com/Sports/Soccer/2010-12-16/article-2048562/Samir-Ghrib-prend-les-renes-de-lAmiral-de-Quebec-feminin/1
  69. Carl Tardif, Le plan B de l'Amiral fait l'unanimité, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/201105/12/01-4398963-le-plan-b-de-lamiral-fait-lunanimite.php , May 13 2011.
  70. « Guillaume Couillard chez l'Amiral de Québec », sur Maximumsports.tv,‎ 17 juin 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  71. L'Arsenal pige dans sa cour, http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/sports/soccer/200811/18/01-801729-larsenal-pige-dans-sa-cour.php
  72. L'Amiral se sépare de son entraîneur, http://www.quebecsoccer.com/article.php?id=1880
  73. Cottin revient à la charge, http://lejournaldequebec.canoe.ca/sports/encoreplus/archives/2009/12/20091223-205544.html
  74. Jonas Worth à la barre de l'Amiral de Québec, http://www.quebechebdo.com/Soccer/2010-01-07/article-1584324/Jonas-Worth-a-la-barre-de-lAmiral-de-Quebec/1
  75. Un Brésilien se joint à l’Amiral, http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/sports/encoreplus/archives/2010/04/20100413-203639.html