Amiral Duperré (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amiral Duperré
Image illustrative de l'article Amiral Duperré (cuirassé)
La maquette de l’Amiral Duperré (Musée de la marine)

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Quille posée
Lancement
Armé
Statut détruit le
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 97,48 mètres
Maître-bau 20,40 m
Tirant d'eau 8,43 m
Déplacement 11.030 tjb
Propulsion 12 chaudières à vapeur
Puissance 7.300 CV
Vitesse 14 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture 250 mm
barbette 317 mm
pont 51 mm
batterie 240 mm
Armement 4 x 340 mm (cal.18 M1875)
1 x 160 m (cal.28 M1881)
14 x 140 mm(M1870)
4 TLT 350 mm
Rayon d'action 787 tonnes de charbon
Autres caractéristiques
Équipage 664 hommes
Chantier naval Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer

L’Amiral Duperré était le premier cuirassé à barbettes de la Marine nationale française. Il fut construit à La Seyne-sur-Mer aux Forges et Chantiers de la Méditerranée.
Il fut baptisé du nom de l’amiral français Guy-Victor Duperré (1775-1846), pair de France et ministre de la Marine et des Colonies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été lancé à Toulon le 12 septembre 1879. C'est un vaisseau cuirassé dont les 4 canons de 340 mm sont installés dans des tourelles à barbettes. Les plans de ce navire sont de Sabattier.

Il a servi dans l’Escadre de la Méditerranée. Le 13 décembre 1888, lors d'un exercice, un de ses canons a explosé, tuant 6 marins.
En 1898, il a été transféré à la Flotte du Nord. En décembre 1906, sorti du service actif, il a été utilisé comme cible. Il fut démantelé en 1909.

Commandants[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :