Amina bint Wahb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tombe de Amina bint Wahb.

Āmina bint Wahb (arabe : آمنة بنت وهب, confiante, sereine), est la mère de Mahomet, prophète de l'islam et l'épouse de `Abdullah, le père de Mahomet. Āmina naît à La Mecque, elle est la fille de Wahb ibn 'Abd Manaf (en)[1], seigneur (sayyid) du clan des Banu Zuhra, de la tribu de Quraysh, et de Kibara bint ‘Abd al-‘Uzza[2]. Elle épouse dans sa jeunesse ‘Abd Allāh ibn ‘Abd al-Muṭṭalib, seigneur (sayyid) du clan hachémite de la tribu de Quraysh[3].

Peu après leurs épousailles, ‘Abd Allāh, parti en voyage d’affaires au Cham (actuelle Syrie), mais tombe gravement malade et décède, deux mois environ avant la naissance de son fils.

Selon la tradition, Āmina donne naissance à Mahomet à La Mecque le 12 du mois de Rabi` al-Awwal, pendant l’année de l’éléphant (‘ām al-fīl) qui, correspond à l’an 571. Elle l’allaite quelques jours puis le confie, selon la coutume, à une nourrice, Halimah bint Abi Dhuayb (en) qui l’élève jusqu’à l’âge de quatre ans, âge auquel elle le ramène au domicile maternel. En 577, elle voyage avec l’enfant à Médine pour visiter sa famille mais elle meurt sur le chemin de retour vers La Mecque, dans la région d’al-Abwā’, non loin de Médine, et est enterrée là-bas, laissant Mahomet orphelin dès l’âge de 6 ans. Pour les musulmans, elle est considérée comme la plus noble et la plus vertueuse des femmes qurayshites de son temps[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nom complet : Wahb ibn ‘Abd Manāf ibn Zuhra ibn Kilāb ibn Murra ibn Ka‘b ibn Lu‘ayy ibn Ghālib ibn Fihr.
  2. Nom complet : Kibara bint ‘Abd al-‘Uzzà ibn ‘Uthmān ibn ‘Abd al-Dār ibn Qusayy ibn Kilāb ibn Murra ibn Ka‘b ibn Lu‘ayy ibn Ghālib ibn Fihr.
  3. Les Quraysh sont les descendants dʼIbrāhīm (Abraham) par son fils Ismā‘iī (Ismaël).
  4. Source : Le Livre des Haltes, Émir Abd el-Kader, trad. de Abdallah Penot, Dervy, Paris 2008, avec l’aimable autorisation de M. Jean Annestay.