Amina Mohamed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amina, Mohamed et Mohammed.
Amina Mohamed Jibril
Amina Mohamed en janvier 2013.
Amina Mohamed en janvier 2013.
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères du Kenya
En fonction depuis le 20 mai 2013
(&&&&&&&&&&&&04281 an, 2 mois et 2 jours)
Président Uhuru Kenyatta
Prédécesseur Samson Kegeo Ongeri
Directeur exécutif adjoint du Programme des Nations unies pour l'environnement
13 mai 201123 avril 2013
Président du Conseil Ban Ki-moon
Prédécesseur Angela Cropper
Secrétaire permanent au ministère de la Justice du Kenya
200812 mai 2011
Président Mwai Kibaki
Ambassadrice du Kenya auprès de l'Office des Nations unies à Genève
20002006
Président Daniel arap Moi
Biographie
Nom de naissance Aamina Maxamed Jibriil
Date de naissance 5 octobre 1961 (52 ans)
Lieu de naissance Kakamega, Région de Nyanza (Colonie et protectorat du Kenya)
Nationalité kényane
Conjoint Khalid Ahmed
Enfant(s) deux
Diplômée de université d'Oxford
Profession avocate
Religion Islam

Amina Mohamed
Ministres des Affaires étrangères de la République du Kenya
www.mfa.go.ke

Amina Mohamed Jibril est, depuis le 20 mai 2013, la ministre des Affaires étrangères du Kenya. C'est aussi la première femme à occuper ce poste dans son pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Bien que ses parents, originaires du Khatumo, soient des Somali, elle est née le 5 octobre 1961 à Kakamega au Kenya avec le nom de Aamina Maxamed Jibriil et est la huitième d'une fratrie de neuf enfants..

Après sa scolarité primaire à la Kakamega Primary School de Kakamega, elle rejoint la Butere Girls High School de Butere puis la Highland School[note 1] d'Eldoret avant de suivre les cours de droit comparé et de droit international public à l'Université d'État Taras-Chevtchenko de Kiev en République socialiste soviétique d'Ukraine avec, à la clé, une maîtrise en droit.
De retour au Kenya, elle remporte un postgraduate de Master of Laws à l'Université Strathmore (en).

En 1993, elle obtient une année sabbatique de son employeur — l’État kényan — pour remporter un autre postgraduate en Relations internationales à l'Université d'Oxford.

Carrière[modifier | modifier le code]

La carrière professionnelle d'Amina Mohamed débute, en 1985, comme directrice juridique au ministère des Dévolutions[note 2]. Ses compétences incluent aussi bien les projets impliquant l'aide de la Banque mondiale que l'établissement des règlements des municipalités[TS 1].
Entre 1986 et 1990, elle est conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères. Pendant cette période, elle prépare et négocie de nombreux traités internationaux et accords bilatéraux engageants l’État kényan.

Entre 1990 et 1993, elle occupe le poste de conseiller juridique à la mission diplomatique de la République du Kenya auprès de l'Office des Nations unies à Genève avant d'entreprendre, un cycle d'étude de postgraduate en Relations internationales à l'Université d'Oxford puis de reprendre son poste à Genève. En 1997, elle occupe toujours ce poste de conseiller juridique mais maintenant à la mission diplomatique de la République du Kenya auprès du Conseil de sécurité des Nations unies à New York[TS 2].

Entre 2000 et 2006, elle obtient son premier poste de Chief executive officer et retourne à Genève en tant que chef de mission de l’État kényan auprès de l'Office des Nations unies.

En 2006, elle est nommée, au ministère des Affaires économiques et du Commerce extérieur kényan, directrice chargée de l'Europe et des pays du Commonwealth ainsi que des matières concernant la diaspora kényane.

2008 la voit passer au ministère de la Justice, de la Cohésion nationale et des Affaires constitutionnelles en tant que Secrétaire permanent auprès du ministre de tutelle.

Le 13 mai 2011, elle est nommée par le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon directrice exécutive adjointe du Programme des Nations unies pour l'environnement[1].

Sa longue expérience en relations internationales persuade le président Uhuru Kenyatta de la nommer au poste de ministre des Affaires étrangères en date du 23 avril 2013. Sa nomination est agréée par l'Assemblée nationale le 20 mai 2013 et elle prête serment devant celle-ci le 20 mai 2013[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

De confession islamique, Amina Mohamed est mariée, depuis 2002, avec Khalid Ahmed avec qui elle a deux enfants. Le couple prend également soin de quatre orphelins[TS 3].

Distinctions et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Highland School s'appelle maintenant la Moi Girl High School
  2. Au Kenya, avant 2013, le ministère des Dévolutions s'occupait de la délégation de pouvoir de l'administration centrale vers les administrations locales (commissaires de province, maires (bourgmestres) des municipalités, etc.). Depuis 2013 le ministère des Dévolutions a la compétence de coordonner le pouvoir central et les pouvoirs locaux (gouverneurs de comté).
  3. L’Order of the Burning Spear (« ordre de la Lance brulante ») est la 3e plus importante récompense nationale du Kenya et la médaille de 1re classe correspond à l’appellation de Chief (« chef »).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le secrétaire général des Nations Unies nomme Amina Mohamed, du Kenya, au poste de directrice exécutive adjointe du PNUE », sur unep.org, PNUE,‎ 13 mai 2013 (consulté le 26 avril 2013)
  2. (en) PPS, « Kenya's Foreign Affairs Cabinet Secretary Amina Mohammed sworn in », The standard, Nairobi, The Standard Group,‎ 20 mai 2013 (lire en ligne [[html]])
  3. (en) « Life & Peace Institut », Home page, sur life-peace.org (consulté le 25 avril 2013)
  4. (en) « Global Agenda Council on the Arctic 2012-2013 », sur weforum.org, Forum économique mondial (consulté le 25 avril 2013)
  • [ref TS] The Standard, « From tiny schoolgirl to Unep big boss » (en)
  1. page 2, 7e §
  2. page 2, 9e §
  3. page 3, 1er §

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) « Amina C. Mohamed », Biography, sur aminamohamed.org (consulté le 25 avril 2013) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) n.c., « From tiny schoolgirl to Unep big boss », The Standard, Nairobi, The Standard Group,‎ 14 août 2011 (lire en ligne [[html]]) Document utilisé pour la rédaction de l’article