Amel-Marduk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marduk (homonymie).

Amel-Marduk (« Homme de Marduk »), dans la Bible : אֱוִיל מְרֹדַךְ  Ewil Mérodak ou Evil-Mérodach ou Evil-Merodac, fut le fils de Nabuchodonosor II. Il fut le 3e roi de Babylone de 562 à 560 av. J.-C. de la dynastie dite « néo-babylonienne ». Il succéda à son père le le 8 octobre 562.

Selon la tradition babylonienne transmise par le prêtre Bérose et une chronique historique, il aurait mal gouverné, ne respectant pas les droits des personnes, n'écoutant pas les avis de son entourage, et ne prenant pas en charge le culte des temples. Pourtant, quelques briques de fondation nous indiquent qu'il entreprit des constructions à Babylone, dans la droite ligne de son père. L'image négative laissée de lui par les sources babyloniennes expliquerait pourquoi il a régné aussi peu de temps, avant de se faire renverser par son beau-frère Neriglissar, qui occupe une place importante à la cour depuis le règne de Nabuchodonosor.

La Bible offre une image plus positive du personnage. Selon le deuxième livre des Rois[1], Amel-Marduk pardonne et rend la liberté à Joaquin, roi de Juda, qui avait été retenu prisonnier à Babylone pendant trente-sept ans, et lui offre une place très honorable à sa cour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 2 Rois 25,27