Ambré (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colias hecla

L‘Ambré (Colias hecla) est un insecte lépidoptère de la famille des Pieridae, de la sous-famille des Coliadinae et du genre Colias.

L'ambré est une papillon holarctique


Dénomination[modifier | modifier le code]

Colias hecla (Lefèbvre, 1836)

Synonymes :

Sous-espèces et formes[modifier | modifier le code]

  • Colias hecla ssp hecla présent au Groenland et dans tout le Canada
  • Colias hecla ssp glacialis présent en Alaska and les territoires du nord du Canada Yukon, Québec, Labrador.
  • Colias hecla ssp hela au Canada dans le nord du Manitoba[1]
  • Colias hecla aquilonaris synonyme Colias hecla orientis dans la région de Tchoukotka
  • Colias hecla ssp sulitelma en Scandinavie et dans le nord-ouest de la Sibérie
  • Colias hecla zamolodchikovi Tchoukotka, l'extrémité est de la Sibérie
  • Colias hecla sulitelma considéré par certains comme une espèce à part entière Colias sulitelma. Colias hecla zamolodchikovi est alors considéré comme une sous-espèce de Colias sulitelma, nommée Colias sulitelma zamolodchikovi.

Pour d'autres Colias canadensis est une sous-espèce de Colias hecla, Colias hecla canadensis.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L'Ambré ou Coliade orangé au canada, se nomme Northern Clouded Yellow ou Hecla Sulphur en anglais.

Espèce ressemblante[modifier | modifier le code]

Aucune dans son aire de répartition en Europe, sauf si un souci migrait aussi au nord.

Au Canada les autres colias nordiques orange sont Colias meadii, dont le dessus des ailes est d'un orange plus intense, et le dessous, d'un vert plus prononcé, Colias eurytheme qui cohabite avec Colias hecla dans le nord de l'Alberta qui possède des points submarginaux bruns en dessous des ailes[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'Ambré est un papillon de taille moyenne. Le mâle est de couleur jaune orangé, la femelle est jaune plus clair, le revers est, pour les deux sexes, verdâtre grisé avec une tache orange au centre de l'aile antérieure.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs éclosent en une à deux semaines, et donnent des chenilles vertes ornées à maturité d'une fine raie blanche à points noirs sur les côtés.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

C'est la chenille qui hiverne dès son éclosion, elle hivernera alors un second hiver sous forme de chrysalide. Dans les régions côtières le passage d'œuf à chrysalide peut s'effectuer en un seul été.

L'Ambré vole de juin à août, en une seule génération[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

La plante hôtes de sa chenille est astragalus alpinus (du genre astragalus)[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

L'Ambré est présent dans la région arctique, Scandinavie, Péninsule tchouktche, Groenland et nord de l'Amérique. C'est une espèce circumpolaire[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

L'Ambré est inféodé à la toundra.

Protection[modifier | modifier le code]

Philatélie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Chinery (trad. Patrice Leraut), Photoguide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, coll. « Les photo-guides du naturaliste »,‎ 1998, 676 p. (ISBN 978-2603011140)
  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)