Amblyodipsas katangensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amblyodipsas katangensis est une espèce de serpents de la famille des Lamprophiidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Dans sa description[2] Loveridge indique que le plus grand mâle en sa possession mesure 304 mm dont 26 mm pour la queue et la plus grande femelle 320 mm dont 18 mm pour la queue. Ce serpent a le corps gris sombre iridescent. Le menton et la région anale présentent parfois des mouchetures ivoire notamment chez deux ou trois mâles ce qui laisserait à penser qu'il existe un certain dimorphisme sexuel.

C'est un serpent venimeux[1].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (29 nov. 2011)[3] :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, composé de katang[a] et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte, la province de Katanga en République démocratique du Congo. La sous-espèce Amblyodipsas katangensis ionidesi a été nommée en l'honneur de Constantine John Philip Ionides[4].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • de Witte & Laurent, 1942 : Contribution à la Faune Herpétologique du Congo belge. Revue de zoologie et de botanique africaines, vol. 36, no 2, p. 101-115.
  • Loveridge, 1951 : On reptiles and amphibians from Tanganyika Territory : collected by C.P.J. Ionides. Bulletin of the Museum of Comparative Zoology at Harvard College, vol. 106, no 4, p. 175-204 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Loveridge, 1951 : On reptiles and amphibians from Tanganyika Territory : collected by C.P.J. Ionides. Bulletin of the Museum of Comparative Zoology at Harvard College, vol. 106, no 4, p. 175-204 (texte intégral).
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 29 nov. 2011
  4. Beolens, Watkins & Grayson, 2013 : The Eponym Dictionary of Amphibians. Pelagic Publishing Ltd, p. 1-262