Amberd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Amberd (Armavir)
Amberd
Image illustrative de l'article Amberd
Forteresse d'Amberd avec l'église Vahramashen en arrière-plan.
Nom local (hy) Անբերդ
Période ou style Arménien
Type Fort, église
Début construction VIIe siècle
Fin construction IXe siècle
Coordonnées 40° 23′ N 44° 13′ E / 40.38, 44.22 ()40° 23′ Nord 44° 13′ Est / 40.38, 44.22 ()  
Pays Arménie
Régions historiques de l'Arménie Ayrarat
Subdivision administrative Aragatsotn

Géolocalisation sur la carte : Arménie

(Voir situation sur carte : Arménie)
Amberd

Amberd (en arménien Անբերդ) est un site arménien du marz d'Aragatsotn constitué d'une forteresse et d'une église.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « Amberd » provient de l'arménien amp (ամպ) qui signifie « nuage » et berd (բերդ) qui signifie « fort ». Nommé donc littéralement le « fort des nuages », Amberd est perché à 2 300 m d'altitude et se trouve souvent au-dessus des nuages.

Histoire[modifier | modifier le code]

La forteresse, construite au VIIe siècle sur un piton rocheux, fait partie au Moyen Âge d'un système défensif contrôlant la plaine de l'Ararat. C'est un des rares témoignages de l'architecture militaire arménienne au Moyen Âge. L'église a été construite par le prince Vahram Vatchoutian (d'où son nom, Vahramashen, « construite par Vahram ») en 1026[1]. Le matériau utilisé est le tuf (matière volcanique).

Pris par les Seldjoukides au XIe siècle, Amberd est détruit par les Mongols au XIIe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yvan Travert et Raymond H. Kévorkian, Lumière de l'Arménie chrétienne, Monum, Éditions du patrimoine, Paris, 2006 (ISBN 978-2-85822-928-4), p. 28.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :