Ambassade de France en République dominicaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ambassade de France en République dominicaine
Drapeau de la France
France
Drapeau de la République dominicaine
République dominicaine
Lieu Calle las Damas n°42 - Zone coloniale
Saint-Domingue
Coordonnées 18° 28′ 27″ N 69° 52′ 58″ O / 18.474264, -69.88285818° 28′ 27″ Nord 69° 52′ 58″ Ouest / 18.474264, -69.882858  
Ambassadeur Blandine Kreiss
Nomination 5 septembre 2011
Site internet Consulter

Géolocalisation sur la carte : République dominicaine

(Voir situation sur carte : République dominicaine)
Ambassade de France en République dominicaine

Voir aussi : Ambassade de République dominicaine en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France en République dominicaine est la représentation diplomatique de la République française auprès de la République dominicaine. Elle est située à Saint-Domingue, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2011, Blandine Kreiss.

L'ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située rue Las Damas, dans la Zone coloniale de Saint-Domingue, dans la maison d'Hernán Cortés. Elle accueille aussi le consulat général de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ambassade de France est située depuis 1999 dans la Maison de Hernán Cortés, ainsi nommée car elle abrita le conquérant du Mexique qui y aurait organisé son expédition. Elle fut construite par Nicolás de Ovando en 1503 et accueillit divers personnages importants (Francisco Pizarro, Diego Vélasquez, Alonso de Ojeda, ...), de même que des institutions publiques de l'État. Elle a été restaurée en 1978. Edifice assez unique, il abrite de grands patios et un porche de style gothique, de même qu'une spacieuse terrasse donnant sur le fleuve Ozama.

La rue Las Damas, en référence aux dames de compagnie de María de Toledo (es), la belle-fille de Christophe Colomb, fut la première rue tracée dans la ville, sur laquelle le gouverneur Nicolás de Ovando fit construire la majorité des immeubles. À l'origine, elle a aussi porté les noms de rue de la Forteresse, en référence au Fort construit en contrebas, et rue de la Force, sans doute pour le même motif[1].

Ambassadeurs de France en République dominicaine[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur
1943 1945 Meric de Bellefon
1945 1948 De Maricourt
1948 1951 Desplaces de Charmasse
1951 1956 Louis Keller
1956 1958 Périer
1958 1961 Roger Monmayou
1961 1964 Lafon de Lageneste
1964 1966 Paul Fouchet
1966 1970 René Fourier-Ruelle
1970 1975 Paul Le Mire
1975 1978 François Giraudon
1978 1982 Patrice Le Caruyer de Beauvais
1982 1986 Jacques Fesquet
1986 1990 Claude Fouquet
1990 1992 Jacques Royet
1992 1994 Paul Guyomard
1994 1998 Henri Vidal
1998 2002 François-Xavier Deniau
2002 2005 Jean-Claude Moyret
2005 2008 Cécile Pozzo di Borgo (née Mouton-Brady)
2008 2011 Roland Dubertrand
2011 auj. Blandine Kreiss, née Vailhe

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Consulats[modifier | modifier le code]

Outre le consulat général de Saint-Domingue, il existe cinq consuls honoraires basés à :

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, 3 994 Français sont inscrits sur les registres consulaires en République dominicaine[2]. La plupart d'entre eux résident à Saint-Domingue, Puerto Plata, Cabarete ou Las Terrenas.

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004 2005
1 443 1 756 1 962 1 923 2 548
2006 2007 2008 2009 2010
2 885 2 619 2 856 3 090 3 447
2011 2012 2013 - -
3 818 3 967 3 994 - -
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012 et 2013)


Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du 22 juillet 2013[3] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français de la République dominicaine élisent pour six ans trois conseillers consulaires. Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, la République dominicaine appartenait jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Port-au-Prince[4], comprenant aussi Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, la Barbade, Cuba, la Dominique, la Grenade, Haïti, la Jamaïque, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines et Trinité-et-Tobago, et désignant un siège. La République dominicaine appartient désormais à la circonscription électorale « Amérique Latine et Caraïbes » dont le chef-lieu est São Paulo et qui désigne sept de ses 49 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[5].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, la République dominicaine dépend de la 2e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Ciudad del Ozama, 500 años de historia urbana par Eugenio Pérez Montás, 2007.
  2. [PDF] Population française inscrite au registre (auprès des postes consulaires) au 31/12/2013.
  3. Loi no 2013-659 du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France sur Légifrance.
  4. Décret no  2005-552 du 24 mai 2005.
  5. Élections 2014 - découpage mondial par circonscription AFE, sur le site du ministère des Affaires étrangères.