Ambassade de France près le Saint-Siège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ambassade de France près le Saint-Siège
Drapeau de la France
France
Drapeau : Vatican
Vatican
Lieu villa Bonaparte, Via Piave, 23
Rome 1378
Coordonnées 41° 54′ 34″ N 12° 29′ 58″ E / 41.909336, 12.499394 ()41° 54′ 34″ Nord 12° 29′ 58″ Est / 41.909336, 12.499394 ()  
Ambassadeur Bruno Joubert
Nomination
Site internet Consulter

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Ambassade de France près le Saint-Siège

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Ambassade de France près le Saint-Siège

Voir aussi : Nonciature apostolique en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France près le Saint-Siège est la représentation diplomatique de la République française auprès du Saint-Siège. Elle est située Via Piave à Rome, à la villa Bonaparte. Son ambassadeur est, depuis 2012, Bruno Joubert.

L'ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située à Rome, en dehors des limites du Vatican, à la villa Bonaparte également appelée villa Paolina. Elle accueille aussi une section consulaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ambassade occupe la villa Bonaparte depuis 1950. Celle-ci a été bâtie en 1750 pour le cardinal Silvio Valenti Gonzaga, secrétaire d'État du pape Benoît XIV. Elle est acquise par Pauline Bonaparte, qui y fait d'importants travaux. L'État prussien l'achète en 1908, afin d'y installer sa légation. Après la Seconde Guerre mondiale, elle est achetée par l'État français. L'ambassade de France avait jusque là transité de résidence en résidence : le Palais Madame (l'actuel Sénat italien), le Palais de Carolis, le Palais Colonna, le Palais Primoli, puis le Palais Taverna avant de s'installer à la villa Bonaparte.

Ambassadeurs de France au Vatican[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur
1944 1945 Hubert Guérin (en)[1]
1945 1948 Jacques Maritain
1948 1956 comte Wladimir d'Ormesson
1956 1959 Roland Jacquin de Margerie
1959 1964 baron Guy Le Roy de La Tournelle
1964 1974 René Brouillet
1974 1976 Gérard Amanrich
1976 1979 Georges Galichon
1979 1983 Louis Dauge
1983 1985 Xavier Daufresne de La Chevalerie
1985 1988 Bertrand Dufourcq
1988 1991 Jean-Bernard Raimond
1991 1993 René Ala
1993 1995 Alain Pierret
1995 1998 Jean-Louis Lucet
1998 2000 Jean Guéguinou
2000 2001 Alain Dejammet
2001 2005 Pierre Morel
2005 2007 Bernard Kessedjian[2]
2007 2009 vacance de poste
2009 2012 Stanislas Lefebvre de Laboulaye
2012 auj. Bruno Joubert

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Consulat[modifier | modifier le code]

Communauté française[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, la gestion administrative des Français résidant à Rome relève du consulat de l'ambassade de France auprès de la République italienne. Ceux qui ont un lien avec le Saint-Siège sont inscrits sur le registre de ce consulat et sont intégrés au secteur « Saint-Siège ». Pour cette raison, au 31 décembre 2013, il n'y a aucun inscrit sur les registres consulaires au Vatican[3].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004 2005
85 28 42 57 55
2006 2007 2008 2009 2010
65 58 49 21 17
2011 2012 2013 - -
- - - - -
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012 et 2013)


Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, le Vatican appartient à la circonscription électorale de Rome[4], comprenant aussi l'Italie, Malte et Saint-Marin, et désignant quatre sièges.

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, le Vatican dépend de la 8e circonscription.

Pieux Établissements[modifier | modifier le code]

Les Pieux Établissements de la France à Rome et Lorette est une fondation française placée sous la tutelle de l'ambassade de France près le Saint-Siège et chargée d'administrer et d'entretenir cinq églises situées à Rome et considérées comme monuments historiques français, treize immeubles de rapport ainsi qu'un petit immeuble de Lorette (la Chapellenie nationale de France) :

La fondation est dirigée par la Congrégation générale, constituée de douze Français résidant à Rome (six ecclésiastiques et six laïcs) et présidée par l'ambassadeur de France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]