Ambassade d'Iran en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ambassade d'Iran en France
Drapeau de l'Iran
Iran
Drapeau de la France
France
Embiranparis.jpg Le drapeau de l'Iran flotte à l'entrée de l'ambassade iranienne à Paris.

Lieu 4, avenue d'Iéna
Paris 75116
Coordonnées 48° 51′ 47″ N 2° 17′ 35″ E / 48.863194, 2.292917 ()48° 51′ 47″ Nord 2° 17′ 35″ Est / 48.863194, 2.292917 ()  
Ambassadeur Ali Ahani (fa)
Nomination 2012
Site internet Consulter

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ambassade d'Iran en France

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Ambassade d'Iran en France

Voir aussi : Ambassade de France en Iran
Ambassadeurs en France‎Consuls en France‎

L'ambassade d'Iran en France est la représentation diplomatique de la République islamique d'Iran auprès de la République française. Elle est située 4 avenue d'Iéna, dans le 16e arrondissement de Paris, la capitale du pays. Son ambassadeur est, depuis 2012, Ali Ahani (fa).

Bâtiment[modifier | modifier le code]

La légation, puis l'ambassade, ont d'abord été domiciliées au 5 rue Fortuny, dans le 17e arrondissement, dans un hôtel particulier devenu depuis la résidence de l'ambassadeur[1].

L'ambassade est située à son adresse actuelle de l'avenue d'Iéna depuis l'achat du bâtiment par l'ambassadeur Pakravan[2]. Il s'agit de l'hôtel Sanchez de Larragoiti[3], un hôtel particulier de la fin du XIXe siècle dessiné par Xavier Schoellkopf.

Ambassadeurs d'Iran en France[modifier | modifier le code]

Hassan Taghizadeh a été ambassadeur d'Iran en France entre 1933 et 1935.
Abolghassem Nadjm (fa) a été ambassadeur d'Iran en France entre 1935 et 1936.
Hassan Pakravan a été ambassadeur d'Iran en France entre 1969 et 1973.
Date de
nomination
Date de remise des
lettres de créance
Ambassadeur
 ? 18 avril 1905 [JORF 1] Samad Khan Momtaz os-Saltaneh (عبدالصمد خان ممتازالسلطنه)
 ? 18 octobre 1927 [JORF 2] Hossein Ala' (حسین علاء)
 ? 17 janvier 1934 [JORF 3] Hassan Taghizadeh (حسن تقی‌زاده)
 ? 6 juin 1935 [JORF 4] Abolghassem Nadjm (fa) (ابوالقاسم نجم)
 ? 20 mai 1936 [JORF 5] Abolghassem Frouhar (ابوالقاسم فروهر)
 ? 31 août 1938 [JORF 6] Anochiravan Sepahbodi (انوشیروان سپهبدی)
 ? 21 octobre 1944 [JORF 7] Zein Al-Abedine Rahnema (fa) (زین‌العابدین رهنما)
 ? octobre 1946 Anochiravan Sepahbodi (انوشیروان سپهبدی)
 ? 16 juillet 1948 [JORF 8] Ali Soheili (علی سهیلی)
 ? 26 septembre 1950 [JORF 9] Abol-Hassan Abtehadj (fa) (ابوالحسن ابتهاج)
 ? 10 novembre 1953 [JORF 10] Mohsen Raïs (fa) (محسن رئیس)
 ? 30 janvier 1958 [JORF 11] Nasrollah Entezam (fa) (نصرالله انتظام)
 ? 30 août 1962 [JORF 12] Mohsen Raïs (fa) (محسن رئیس)
 ? 20 avril 1963 [JORF 13] Amir Khosrov Afshar (fa) (امیرخسرو افشار قاسملو)
 ? 9 octobre 1965 [JORF 14] Massoud Djahanbani (مسعود جهانبانی)
 ? 16 octobre 1969 [JORF 15] Hassan Pakravan (حسن پاکروان)
 ? 12 octobre 1973 [JORF 16] Amir Chilaty Fard (امیر شیلانی‌فرد)
 ? 16 mars 1978 [JORF 17] Shapour Bahrami (شاپور بهرامی)
 ? 14 juin 1979 [JORF 18] Chamseddine Amiralai
 ? 1980  ?
 ? 13 juillet 1988 [JORF 19] Ali Ahani (fa) (علی آهنی)
 ? 21 décembre 1993 [JORF 20] Hamid Réza Assefi (fa) (حمیدرضا آصفی)
 ? 26 octobre 1998 [JORF 21] Ali Réza Moayeri (علیرضا معیری)
 ? 12 novembre 2002 [JORF 22] Seyed Mohammad Sadegh Kharazi (fa) (سید محمدصادق خرازی)
 ? 18 juillet 2006 [JORF 23] Ali Ahani (fa) (علی آهنی)
 ? 26 janvier 2009 [JORF 24] Seyed Mehdi Miraboutalebi (سید مهدی میرابوطالبی)
 ? 11 juillet 2012 [JORF 25] Ali Ahani (fa) (علی آهنی)

Consulats[modifier | modifier le code]

L'ambassade comporte une section consulaire dont l'entrée est située à l'arrière du bâtiment, au 16 rue Fresnel[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le 4 juillet 1980, l'ambassade est occupée par un groupe d'étudiants iraniens, qui retiennent en otage l'ambassadeur Amiralai et plusieurs fonctionnaires de l'ambassade[5].
  • Le 23 novembre 1981, un jeune Iranien est blessé d'une balle tirée par un employé du consulat iranien[6].
  • En 1987, l'affaire Gordji implique un employé de l'ambassade iranienne.

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance ou Gallica :

  1. Remise de lettres de créance, JORF no 108 du 19 avril 1905, p. 2473.
  2. Remise de lettres de créance, JORF no 243 du 19 octobre 1927, p. 10774.
  3. Remise de lettres de créance, JORF no 14 du 18 janvier 1934, p. 466.
  4. Remise de lettres de créance, JORF no 133 du 7 juin 1935, p. 6178.
  5. Remise de lettres de créance, JORF no 120 du 21 mai 1936, p. 5322.
  6. Remise de lettres de créance, JORF no 204 du 1er septembre 1938, p. 10338.
  7. Remise de lettres de créance, JORF no 108 du 25 octobre 1944, p. 1087.
  8. Remise de lettres de créance, JORF no 170 du 21 juillet 1948, p. 7124.
  9. Remise de lettres de créance, JORF no 231 du 29 septembre 1950, p. 10118.
  10. Remise de lettres de créance, JORF no 275 du 21 novembre 1953, p. 10414.
  11. Remise de lettres de créance, JORF no 30 du 5 février 1958, p. 1350.
  12. Remise de lettres de créance, JORF no 209 du 5 septembre 1962, p. 8675.
  13. Remise de lettres de créance, JORF no 99 du 26 avril 1963, p. 3826.
  14. Remise de lettres de créance, JORF no 237 du 12 octobre 1965, p. 8979.
  15. Remise de lettres de créance, JORF no 245 du 18 octobre 1969, p. 10315.
  16. Remise de lettres de créance, JORF no 240 du 14 octobre 1973, p. 11075.
  17. Remise de lettres de créance, JORF no 67 du 19 mars 1978, p. 1207.
  18. Remise de lettres de créance, JORF no 138 du 16 juin 1979, p. 1426.
  19. Remise de lettres de créance, JORF no 164 du 14 juillet 1988, p. 9144, NOR MAEP8850018E.
  20. Remise de lettres de créance, JORF no 298 du 24 décembre 1993, p. 17968, NOR MAEP9350047G.
  21. Remise de lettres de créance, JORF no 251 du 29 octobre 1998, p. 16335, NOR MAEP9850078G.
  22. Remise de lettres de créance, JORF no 265 du 14 novembre 2002, p. 18711, texte no 1, NOR MAEP0250035G.
  23. Remise de lettres de créance, JORF no 166 du 20 juillet 2006, p. 10903, texte no 5, NOR MAEP0650075G.
  24. Remise de lettres de créance, JORF no 23 du 28 janvier 2009, p. 1593, texte no 1, NOR MAEP0950004E.
  25. Remise de lettres de créance, JORF no 165 du 18 juillet 2012, p. 11778, texte no 1, NOR MAEP1150061E.

Autres références :

  1. Jérôme Cordelier, « La très chic rue Fortuny », Le Point, 11 novembre 2010.
  2. France-Iran, p. 690.
  3. Yvette Guilbert, diseuse fin de siècle, exposition au musée Toulouse-Lautrec d'Albi (30 septembre-16 novembre 1994), au pavillon Vendôme d'Aix-en-Provence (25 novembre 1994-29 janvier 1995), et à la Bibliothèque nationale de France (9 février-1er avril 1995), 132 p. (ISBN 2-7177-1929-6 et 2-901284-30-2), p. 50.
  4. Évelyne Massoud, « La guerre des ambassades pourrait mener à une rupture des relations diplomatiques Paris-Téhéran : Wahid Gordji, le numéro deux de l'ambassade d'Iran à Paris, refuse toujours de comparaître devant la justice française », Revue du Liban et de l'Orient arabe, no 1438, 13 au 20 juin 1987, p. 29.
  5. Charles Rousseau, « Chronique des faits internationaux - France et Iran : Occupation de l'ambassade d'Iran à Paris le 4 juillet 1980 », Revue générale de droit international public, vol. 85, 1981, p. 151–152.
  6. Charles Rousseau, « Chronique des faits internationaux - France et Iran : Incident du 23 novembre 1981 au consulat d'Iran à Paris », Revue générale de droit international public, vol. 86, 1982, p. 368.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florence Hellot-Bellier et UMR 7528 Mondes iranien et indien, France-Iran : Quatre cents ans de dialogue, Paris, Association pour l'avancement des études iraniennes, coll. « Studia iranica. Cahier » (no 34),‎ 2007, 828 p. (ISBN 978-2-910640-20-0), « Envoyés, ministres et ambassadeurs iraniens en France », p. 461–748

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]