Amaury de Riencourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amaury de Riencourt, né le 12 juin 1918 à Orléans et mort le 13 janvier 2005 à Bellevue[1], est un historien, spécialiste de l'Asie du sud, indianiste, sinologue, tibétologue, américaniste[2] et écrivain français[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Amaury de Riencourt est né à Orléans dans une famille de la noblesse française dont l'origine remonte au moins au XIIe siècle[2]. Il a obtenu un diplôme universitaire à la Sorbonne et une maîtrise à l'université d'Alger[4].

En 1947, il a visité le Tibet et séjourna à Lhassa où il resta 5 mois[5], et déclara que ce pays se gouvernait seul dans tous les domaines, comme une nation indépendante, ajoutant que les ordonnances de son gouvernement avaient cours dans tout le pays[6].

En 1958, après l'annulation de la visite de Jawaharlal Nehru au Tibet, ce dernier confia ses doutes à Amaury de Riencourt suite aux déclarations de Zhou Enlai prétendant qu'il serait en danger s'il se rendait au Tibet. C'est Zhou Enlai qui serait en danger à Lhassa, précisait Nehru, pas lui[7].

L'ancien ministre indien K. Natwar Singh qui l'a connu pendant 43 ans écrit qu'Amaury de Riencourt avait prédit dans L'ère des nouveaux césars, un ouvrage publié il y a plus de 40 ans, que le président américain assumerait des pouvoirs que la Constitution américaine n'a pas attribué au pouvoir exécutif, ce qui s'est produit après le 11 septembre 2001, et que les États-Unis serait le pays le plus puissant au monde, à un niveau jamais atteint[2].

Il a résidé à Genève en Suisse[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Toit du monde : Tibet et Asie, traduit de l'anglais par René Jouan, 1955, Éditions France-Empire.
  • L'ère des nouveaux césars, Robert Laffont, 1959.
  • L'Âme de la Chine, traduction de Jacques Brécard, A. Fayard, 1960.
  • L'Amérique impériale, Gallimard, 1970.
  • L'œil de Śiva : la convergence du mysticisme oriental et de la science occidentale, , traduction de Jacques Guiod, Interéditions, 1980, (ISBN 2729607358 et 9782729607357)
  • L'Âme de l'Inde, traduit par Claude B. Levenson, 1985, Julliard/L'âge d'homme, (ISBN 2260004253 et 9782260004257)
  • (en) Lost World - Tibet, Key to Asia, Victor Gollancz, London, 1950
  • (en) Sex and Power in History, Dell pub, 1974.
  • (en) A Child of the Century, Honeyglen Pub., 1996
  • (en) Woman and Power in History, Sterling Publishers Private Ltd., 1997

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amaury de Riencourt
  2. a, b et c (en) K. Natwar Singh, Forgotten Prophet, Outlook India
  3. Amaury de Riencourt, India and Pakistan in the Shadow of Afghanistan, 1982/83, Foreign Affairs
  4. a et b Alain Joly, Amaury de Riencourt
  5. Jamyang Norbu, Black Annals: Goldstein & The Negation Of Tibetan History (Part I), Shadow of Tibet, 19 juillet 2008
  6. The Political Philosophy of His Holiness the XIV Dalai Lama, Selected Speeches and Writings, 1998, Édité par A.A. Shiromany, Tibetan Parliamentary and Policy Research Centre, dalaï-lama, lettre au Secrétaire général de l'ONU datée du 9 septembre 1959.
  7. Robert Barnett, Shirin Akiner, Resistance and reform in Tibet, Éditeur C.Hurst, 1994 (ISBN 1850651612), Indiana University Press, (ISBN 978-0253311313), p. 44

Articles connexes[modifier | modifier le code]