Amauris niavius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amauris niavius est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Danainae et du genre Amauris. Cette espèce sert de référence au genre Amauris.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Décrit par Linné en 1758 sous le nom de Papilio niavius[1] l'espèce sera reclassé par Jakob Hübner en 1816 dans le genre Amauris. Le nom actuel est Amauris niavius.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Papilio niavius (Linnaeus, 1758) Protonyme
  • Amauris partita (Talbot, 1941)
  • Amauris obliterata (Dufrane, 1948)

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Amauris niavius se nomme en anglais Friar[2]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Il existe pour cette espèce 3 sous-espèces :

  • Amauris niavius niavius (Linnaeus, 1758)
  • Amauris niavius dominicanus (Trimen, 1879)[3]
  • Amauris niavius aethiops (Rothschild & Jordan, 1903)[4]

Description[modifier | modifier le code]

Ce grand papillon marron taché de blanc a une envergure qui varie de 78 mm à 82 mm pour les femelles et de 80 mm à 85 mm pour les mâles.

Les ailes antérieures sont sur les deux faces marron ornées de taches blanches formant une large tache basale et une bande réservant un apex marron. Le dessus des ailes postérieures est marron avec une large plage basale blanche alors que le revers est blanc marqué de veines marron.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol[modifier | modifier le code]

Il vole toute l'année[5].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les larves se nourrissent de Cynanchum, Gymnema, Marsdenia, Secamone, Tylophora de façon naturelle[6]. En captivité elles acceptent Cynanchum medium, Cynanchum nigrum, Cynanchum vincetoxicum, Gymnema sylvestre, Ipomoea [7]

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est résident en Afrique, depuis l'Éthiopie, le nord de l'Ouganda, le sud du Soudan, le Mozambique, la Rhodésie, le Malawi, le Kenya, l'est de la Tanzanie, le Zaïre, l'Angola le Cameroun, le Sierra Leone et la Guinée[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans la forêt tropicale africaine.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, 1758; Syst. Nat. (Edn 10) 1 : 470
  2. a et b funet
  3. Trimen, 1879; Trans. ent. Soc. Lond. 1879 (4) : 323
  4. D'Abrera, 1980; Butterflies of the Afrotropical Region
  5. Woodhall, S. Field Guide to Butterflies of South Africa, Cape Town:Struik Publishers, 2005
  6. Larsen, Torben B., 1996; The Butterflies of Kenya and their natural history
  7. Ackery & Vane-Wright, 1984; Milkweed butterflies, their cladistics and biology; British Museum (Natural History)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :