Amara Simba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simba.
Amara Simba
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 23 décembre 1961 (52 ans)
Lieu Dakar
Poste Attaquant
Parcours amateur
Saisons Club
1975 - 1981 Drapeau : Sénégal ASC Jeanne d'Arc
1981 - 1983 Drapeau : France Houdan
1983 - 1986 Drapeau : France RC Versailles
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1986 - 1993 Drapeau : France Paris SG 126 (19)
1990 - 1991 Drapeau : France AS Cannes 28 (10)
1993 - 1994 Drapeau : France AS Monaco 32 (4)
1994 - 1995 Drapeau : France SM Caen 37 (12)
1995 - 1996 Drapeau : France Lille OSC 39 (4)
1996 - 1998 Drapeau : Mexique FC León
1998 - 2000 Drapeau : Angleterre Leyton Orient 37 (13)
2000 Drapeau : Angleterre Kingstonian 17 (9)
2000 Drapeau : Angleterre Kettering Town
2000 Drapeau : Angleterre Barnet
2000 - 2001 Drapeau : Angleterre St. Albans City 12 (9)
2001 - 2002 Drapeau : Angleterre Billericay Town 13 (4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1991 - 1992 Drapeau : France France 3 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Amara Simba (né le 23 décembre 1961 à Dakar, Sénégal) est un ancien joueur de football français d'origine guinéenne, évoluant au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amara Simba se révéla en 1990 en marquant avec le Paris Saint-Germain un spectaculaire but sur ciseau retourné contre Mulhouse. Ce but fut le premier d'une véritable série, Simba se faisant par la suite une spécialité des bicyclettes, que ce soit sous les couleurs du PSG et de l'AS Cannes.

De retour à Paris en 1991, bien que souvent relégué sur le banc de touche par l'entraîneur Artur Jorge, il resta fidèle à sa réputation, celle d'un attaquant moyennement prolifique devant le but mais dont les réalisations marquaient durablement les esprits participant notamment à la victoire 4-1 sur le Real Madrid en quarts de finale de la Coupe de l'UEFA de mars 1993.

Cela lui permit d'être appelé en équipe de France par Michel Platini. Sélectionné à 3 reprises en 1991 et 1992, il marqua deux buts (dont une reprise de volée) sous le maillot tricolore. Mais sa brève carrière internationale prit fin en avril 1992 lorsqu'une fracture du péroné survenu à l'entrainement le priva de l'Euro 1992 pour lequel il avait pourtant été présélectionné.

En 1993, il signe à l'AS Monaco, club phare du championnat de France. Malgré quelques nouveaux coups d'éclat, il souffre de la concurrence avec les stars monégasques de l'époque (Enzo Scifo, Youri Djorkaeff, Jürgen Klinsmann, Victor Ikpeba) et ne convainc pas Arsène Wenger de le garder. Il fut pourtant à 32 ans, l'un des meilleurs attaquants français, et le ciseau retourné resta sa spécialité jusqu'à la fin de sa carrière.

Il part se relancer au SM Caen en 1994, où il doit être l'une des pointes de l'attaque normande avec Kennet Andersson (5 buts lors du Mondial 1994). Le recrutement est ambitieux mais le collectif n'est pas à la hauteur des espérances normande et le club descend en Division 2. D'un point de vue personnel, Simba réalise pourtant sa meilleure saison professionnelle, inscrivant 12 buts en championnat.

À 40 ans, il met un terme à sa carrière footballistique et s'investit dans son club de cœur, le PSG, où il devient recruteur en 2004. Il devient par la suite consultant pour Canal+ Horizons, partenaire du club de la capitale.

Depuis 2007, il est ambassadeur du club pour l’Afrique. Son rôle est de détecter des jeunes joueurs africains à fort potentiel, puis de les recommander au club de la capitale.

Carrière joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche d'Amara Simba sur le site de la FFF