Amantaní

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amantaní
L'île d'Amantaní vue depuis l'île de Taquile
L'île d'Amantaní vue depuis l'île de Taquile
Géographie
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Localisation Lac Titicaca
Coordonnées 15° 39′ 58″ S 69° 42′ 31″ O / -15.666181, -69.70859515° 39′ 58″ S 69° 42′ 31″ O / -15.666181, -69.708595  
Superficie 9,28 km2
Géologie Île lacustre
Administration
Démographie
Population 3 663 hab. (1988)
Densité 394,72 hab./km2
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Pérou

(Voir situation sur carte : Pérou)
Amantaní
Amantaní
Île du Pérou

L'île d’Amantaní se trouve sur le lac Titicaca, au Pérou. De forme circulaire, elle a une superficie de 9,28 km², et une population de 3 663 habitants répartis en 800 familles[1]. Elle est parfois appelée « île du Kantuta », parce qu'on y trouve en abondance la Cantua buxifolia, que la Bolivie et le Pérou ont choisi comme plante-emblème.

Présentation[modifier | modifier le code]

Carte de localisation de l'île d'Amantani

L'île dispose de deux pics, le Pachatata (la "terre de père") et le Pachamama (la "terre mère"), avec des ruines Inca et Tiwanaku sur leur sommet. Les collines sont en terrasses principalement travaillées à la main et plantées de blé, de quinoa, de pommes de terre et d'autres légumes.

Les temples au sommet des pics sont généralement fermés au cours de l'année. L'entrée est autorisée le 20 Janvier, le jour de la fête annuelle, au cours de laquelle la population de l'île se divise en deux, chaque groupe de population rejoignant son temple respectif. Une course est alors organisée depuis chaque pic à un point situé quelque part entre les deux sommets, et un représentant de chaque groupe est choisi pour faire la course. Selon la tradition, une victoire pour Pachamama laisse présager une abondante récolte dans l'année à venir[2].

Comme les habitants de l'île de Taquile, les habitants d'Amantani sont aussi connus pour leurs textiles, ainsi que leurs céramiques[3]. La plupart des habitants vivent dans des maisons de pisé[4]. Il y a un petit centre de santé et une école sur Amantaní et, alors qu'il n'y a pas d'hôtels sur l'île, certaines familles proposent des repas et l'hébergement pour les touristes. En retour, les clients sont censés apporter de la nourriture (comme le riz ou le sucre) comme un cadeau. L'île n'a pas de voitures. On y trouve un générateur électrique, mais il n'est plus fonctionnel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Davey, Unforgettable Places To See Before You Die, Firefly Books,‎ 2004-07-03 (ISBN 1-55297-955-5)
  2. « Isla Amantaní » (consulté le 2006-03-26)
  3. « Pisac Taquile Island and Amantani Island » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Mis en ligne le 2 mai 2006, consulté le 2006-03-26
  4. (es) « Amantani: Isla de la Flor Kantuta »,‎ 30 avril 2006 (consulté le 2006-03-26)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]