Amanda Berenguer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amanda Berenguer

Nom de naissance Amanda Berenguer
Activités Femme de lettres et poétesse
Naissance 24 juin 1921
Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Décès 13 juillet 2010 (à 89 ans)
Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Langue d'écriture Espagnol
Mouvement Génération de 45
Genres Poésie

Compléments

Inhumation au Cimetière du Buceo en 2010

Amanda Berenguer (née à Montevideo le 24 juin 1921, morte à Montevideo le 13 juillet 2010) était une femme de lettres et poétesse uruguayenne.

Elle était un membre honoraire de l'Académie Nationale des Lettres de l'Uruguay. Berenguer appartenait à la génération de 45[1].

Sa poésie cherche de nouvelles structures poétiques et des explorations sonores et phoniques pour exprimer sa vision originale du monde et de l'art. Elle a également écrit des œuvres de fiction, mais est surtout connue pour ses poèmes[2],[3].

Elle a épousé José Pedro Díaz (1921-2006) en 1944[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • A través de los tiempos que llevan a la gran calma (1940)
  • Canto hermético (1941)
  • Elegía por la muerte de Paul Valéry (1945)
  • El río (1952)
  • La invitación (1957)
  • Contracanto (1961)
  • Quehaceres e invenciones (1963)
  • Declaración conjunta (1964)
  • Materia prima (1966)
  • Dicciones (enregistrement sonore) (1973)
  • Composición de lugar (1976)
  • Poesía 1949-1979 (1980)
  • Identidad de ciertas frutas (1983)
  • La dama de Elche (1987)
  • Los Signos sobre la mesa (1987)
  • La botella verde (1995)
  • El pescador de caña (1995)
  • La estranguladora (1998)
  • Poner la mesa del 3er (2002)
  • Constelación del navío (2002)
  • Las mil y una preguntas y propicios contextos (2005)
  • Casas donde viven criaturas del lenguaje y el diccionario (2005)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]