Amalaric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amalaric
Portrait du XIXe siècle
Portrait du XIXe siècle
Titre
Roi des Wisigoths
511531
Prédécesseur Geisalic
Successeur Theudis
Biographie
Titre complet Roi des Wisigoths
Date de naissance 502
Lieu de naissance inconnu
Date de décès 531
Lieu de décès Barcelone
Père Alaric II
Mère Téodegonde Amalasunta des Amales
Conjoint Clothilde

Amalaric, (502-531), roi des Wisigoths en Espagne de 511 à 531, dernier roi de la famille des Balthes. C'est le fils légitime d'Alaric II et de Téodegonde Amalasunta des Amales, princesse des ostrogoths, fille de Théodoric le Grand.

Lors de la bataille de Vouillé, Amalaric est sur le champ de bataille avec son frère aîné Geisalic et son père qui y trouve la mort. Alors que son frère est élu roi des Wisigoths, à Narbonne, il est placé sous la tutelle de son grand-père Théodoric le Grand. Ainsi, il était protégé des ambitions de Geisalic, et il devient effectivement roi d'Hispanie et de Septimanie en 522 (l'Aquitaine étant passée aux mains des Francs). Son grand-père gouverne en son nom jusqu'en 526 et place un gouverneur ostrogoth Theudis à ses côtés, qui continue sa mise sous tutelle jusqu'à la mort d'Amalaric en 531, avant de prendre sa place sur le trône.

En 526, il fixe la frontière qui sépare le royaume wisigoth du royaume ostrogoth, en laissant la Provence aux Ostrogoths en échange de la fin du tribut payé par les Wisigoths aux Ostrogoths. Afin d'arrêter les raids francs dans le Nord de son royaume, il se marie la même année avec Clotilde, fille de Clovis, roi des Francs et de Clotilde, ce qui lui permit de récupérer une partie de l'Aquitaine grâce à la dot de Clotilde[1]. Par la suite, il s'efforce d'établir l'arianisme dans ses États, maltraite Clotilde, parce qu'elle veut rester catholique, alors qu'il est arien, et s'attire ainsi la guerre avec Childebert, frère de Clotilde. Il est défait à Narbonne en 531, perdant par là son trésor, fait retraite vers Barcelone où il est poignardé par ses propres sujets vers le mois de décembre. Theudis, le gouverneur Ostrogoth mis en place par son grand-père, lui succède à la tête du royaume Wisigoth[2].

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Renée Mussot-Goulard, Les Goths, Atlantica, Biarritz, 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Art de verifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens monumens (de Éditeur Desprez, 1770)
  2. José Orlandis, Historia del reino visigodo español, Madrid, Ediciones Rialp,‎ 2003 (ISBN 8432134694, lire en ligne)