Amadou Cissé Dia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amadou Cissé Dia
Fonctions
Ministre de l'Intérieur
Prédécesseur Abdoulaye Fofana
Successeur Amadou Clédor Sall
Président de l'Assemblée nationale
1968 – 1983
Prédécesseur Lamine Guèye
Successeur Habib Thiam
Biographie
Date de naissance 2 juin 1915 (87 ans)
Lieu de naissance Saint-Louis, Sénégal
Date de décès 1er novembre 2002
Lieu de décès Dakar
Nationalité Sénégal Sénégal
Parti politique BDS, PS
Profession Médecin

Le docteur Amadou Cissé Dia (1915-2002) est un homme politique sénégalais, proche de Léopold Sédar Senghor, plusieurs fois ministre et ancien président de l'Assemblée nationale du Sénégal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amadou Cissé Dia est né à Saint-Louis le 2 juin 1915.

Ancien élève de l'École normale William-Ponty[1], médecin de formation, il participe en octobre 1948 à la fondation du Bloc démocratique sénégalais (BDS), ancêtre du Parti socialiste.

Pendant les années 1960, sous la présidence de Léopold Sédar Senghor, plusieurs portefeuilles ministériels lui sont confiés : l'Intérieur, les Forces armées, la Santé (1961) et le Commerce. Puis, après Lamine Guèye, il devient le deuxième président de l'Assemblée nationale, de 1968 à 1983, soit pendant deux législatures. Habib Thiam lui succède.

Il est l'auteur d'une pièce de théâtre, Les derniers jours de Lat Dior, célébrant le héros de la résistance à la pénétration coloniale, Lat Dior. Ce drame est créé lors du premier Festival mondial des arts nègres en 1965 et remporte un grand succès.

Amadou Cissé Dia est le président du Conseil d'administration de la Fondation Léopold Sédar Senghor[2], créée en 1974[3].

Décédé à Dakar le 1er novembre 2002, à l'âge de 87 ans, il est inhumé au cimetière de Yoff.

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Les derniers jours de Lat Dior : drame en cinq actes, suivi de La mort du Damel : pièce en trois actes, 1965.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Zuccarelli, Un parti politique africain : l'Union progressiste sénégalaise, 1970, p. 383
  2. Amadou Cissé Dia, « Introduction », Éthiopiques, n° 28, numéro spécial, octobre 1981
  3. La Fondation Léopold Sédar Senghor

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Amadou Cissé Dia parle de sa pièce, Lat Dior » in Afrique 58, 1968, p. 30-2.
  • Babacar Ndiaye et Waly Ndiaye, Présidents et ministres de la République du Sénégal, Dakar, 2006 (2e édition), p. 107.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]