Ama Dablam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ama Dablam
L'Ama Dablam vu depuis les environs du village de Tengboche dans la vallée du Khumbu Himal.
L'Ama Dablam vu depuis les environs du village de Tengboche dans la vallée du Khumbu Himal.
Géographie
Altitude 6 856 m
Massif Himalaya
Coordonnées 27° 51′ 40″ N 86° 51′ 40″ E / 27.861111, 86.861111 ()27° 51′ 40″ Nord 86° 51′ 40″ Est / 27.861111, 86.861111 ()  
Administration
Pays Népal Népal
Région de développement Est
Zone Sagarmatha
Ascension
Première par Michael Ward, Barry Bishop, Wally Romanes et Michael Kennedy

Géolocalisation sur la carte : Népal

(Voir situation sur carte : Népal)
Ama Dablam

L'Ama Dablam est un sommet népalais de l'Himalaya dans la région du Khumbu Himal.

Elle est située dans le parc national de Sagarmatha, dans le massif du Khumbu Himal, au pied de deux 8 000 : l'Everest et le Lhotse.

Son camp de base situé quasiment en fond de vallée de l'Imja Khola est accessible en deux jours de marche depuis la capitale du pays Sherpa Namche Bazar. L'esthétique, la difficulté raisonnable et l'altitude de ce presque 7 000 en font un objectif prisé des expéditions commerciales.

Ama Dablam signifie « reliquaire de la mère » en référence au pendentif en forme d'étoile que portent les Sherpanis (femmes de l'ethnie sherpa).

Principales voies et premières[modifier | modifier le code]

Ascension de l'arête sud-ouest
  • 1961 - Dix ans après la conquête de l'Everest, Edmund Hillary est le coorganisateur pour la partie alpinisme et Griffith Pugh pour la partie scientifique de la plus grande expédition scientifique en Himalaya qui hivernera sous l'Ama Dablam et utilisera une cabane préfabriquée appelée « la cabane d'argent » (à cause de son revêtement argenté) avant d'attaquer au printemps l'ascension du Makalu sans oxygène (où ils échoueront à 100 mètres sous le sommet). Griffith Pugh était le physiologiste de l'expédition de 1953 à l'Everest dont les travaux préalables sur l'utilisation approprié de l'oxygène, sur les problèmes de lutte contre la déshydratation en altitude, les mesures d'hygiène, la conception et fabrication de réchauds suffisamment puissants pour faire fondre la neige en haute altitude, de chaussures avec une triple isolation, de matelas gonflables et bien d'autres, permirent d'établir les principes sur lesquels non seulement les britanniques réussirent l'ascension de l'Everest, mais qui adoptés par toutes les autres expéditions ensuite permit la conquête des plus de 8 000 m dans les 10 années qui suivirent. Les résultats scientifiques de cette expédition formeront la base de ce qui deviendra une nouvelle spécialité médicale, la médecine de l'altitude et dont le livre de base publié par Michael Ward en deviendra la bible, réédité 6 fois avant sa mort et repris depuis par ses confrères américains. Hillary repartira au début de l'hiver, après une chasse au Yéti qui avait permis de financer une partie de l'expédition et reviendra au printemps pour l'ascension du Makalu. Le sommet de l'Ama Dablam est atteint pour la première fois et en hiver par une cordée internationale composée de l'américain Barry Bishop, de l'anglais Michael Ward leader et le médecin de l'expédition à l'Everest de 1953 et de deux néo-zélandais Wally Romanes et Mike Gill par son arête sud-est à l'issue de trois semaines passées à poser quelque 500 m de cordes fixes. La progression fut très lente, à cause du rocher, de la glace très raide et du froid extrême. Ce fut une ascension très technique pour l'époque et une des premières hivernale en Himalaya avec des difficultés comparables à celles rencontrées par Walter Bonatti et Carlo Mauri au Gasherbrum IV en 1957. Aujourd'hui cette voie est considérée comme une presque classique en Himalaya.
  • 1979 - Première ascension de l'arête nord par une expédition française composée par des guides Raymond Renaud, Yvan Estienne, Gérard Estienne, Francis Chaud, Bruno Soleymieux, Marc Salomez, etc.
  • 1979 - Jeff Lowe fait la première ascension de la face sud en solo[1].
  • 1985 - du 1er au 7 décembre première de la face nord-est par Carlos Buhler (en) et Michael Kennedy (en) (États-Unis)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jeff Lowe Metanoia sur jeffloweclimber.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ryohei Uchida, La Route de l'Everest, Éditions Glénat Livres, Grenoble, 1991, 128 p. (ISBN 2723414043)
  • Andy Fanshawe et Stephen Venables, L'Himalaya en style alpin, Éd. Arthaud, 2005 (ISBN 2-7003-1074-8)
  • Everest - Michael Ward, SummitPost.org
  • Michael Ward, In this Short Span, Littlehampton Book Services Ltd, 29 juin 1972

Sur les autres projets Wikimedia :