Amélie de Leuchtenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amélie de Leuchtenberg

Description de cette image, également commentée ci-après

L’impératrice Amélie, par Friedrich Dürck (v. 1839).

Titre

Impératrice du Brésil

17 octobre 18297 avril 1831
(1 an, 5 mois et 21 jours)

Prédécesseur Marie-Léopoldine d'Autriche
Successeur Thérèse-Christine de Bourbon-Siciles
Biographie
Titulature Princesse de Leuchtenberg
Impératrice du Brésil
Duchesse de Bragance
Dynastie Maison de Leuchtenberg
Nom de naissance Amélie Auguste Eugénie Napoléone de Beauharnais
Naissance 31 juillet 1812
Milan (Italie)
Décès 26 janvier 1873 (à 60 ans)
Lisbonne (Portugal)
Sépulture Monument de l'Ipiranga (São Paulo)
Père Eugène de Beauharnais
Mère Augusta-Amélie de Bavière
Conjoint Pierre Ier du Brésil
Enfants Marie-Amélie du Brésil
Religion Catholicisme
Description de cette image, également commentée ci-après

Impératrice du Brésil

Amélie Auguste Eugénie Napoléone de Leuchtenberg, princesse de Leuchtenberg puis, par son mariage, impératrice du Brésil et duchesse de Bragance, est née le 31 juillet 1812 à Milan, dans le Royaume d'Italie, et est décédée le 26 janvier 1873 à Lisbonne, dans le royaume de Portugal. Membre de la Maison de Beauharnais, elle est la deuxième épouse de l'empereur Pierre Ier du Brésil.

Famille[modifier | modifier le code]

La princesse Amélie est la fille du prince Eugène de Beauharnais (1781-1824), vice-roi d'Italie et duc de Leuchtenberg, et de son épouse la princesse Augusta de Bavière (1788-1851). Par son père, elle est donc la petite-fille de l'impératrice des Français Joséphine (1763-1814) et de son premier époux le vicomte Alexandre de Beauharnais (1760-1794). Par sa mère, elle descend du roi Maximilien Ier de Bavière (1756-1825) et de son épouse la princesse Wilhelmine de Hesse-Darmstadt (1765-1796).

Le 17 octobre 1829, Amélie épouse, à Rio de Janeiro, l'empereur Pierre Ier du Brésil (1798-1834). De cette union naît une fille :

Biographie[modifier | modifier le code]

La princesse Amélie naît le 31 juillet 1812 à Milan. Son père, Eugène de Beauharnais, est alors vice-roi d'Italie et Amélie appartient à la famille élargie de Napoléon Ier. À la chute du Premier Empire, les Beauharnais se réfugient en Bavière, où ils sont accueillis par le roi Maximilien Ier, grand-père d'Amélie.

Le 14 novembre 1817, le roi de Bavière accorde au père d'Amélie les titres de duc de Leuchtenberg et de prince d'Eichstätt avec le prédicat d'altesse royale pour lui et d'altesse sérénissime pour Amélie et ses frères et sœurs.

Le 2 août 1829, Amélie épouse par procuration l'empereur du Brésil Pierre Ier à Munich. La véritable cérémonie a lieu le 17 octobre suivant à Rio de Janeiro et fait d'elle la nouvelle impératrice du Brésil.

Le 7 avril 1831, Pierre Ier abdique pour aller restaurer sa fille Marie II sur le trône de Portugal. Le couple prend alors les titres de duc et duchesse de Bragance.

Mère d'une seule petite fille, la princesse Marie-Amélie du Brésil, l'impératrice devient veuve en 1834, alors qu'elle n'a que 22 ans.

Amélie est l'instigatrice du mariage de sa belle-fille Marie II avec son frère aîné Auguste de Leuchtenberg. Cette union reçoit alors l'aval des libéraux portugais mais le jeune prince, que Pierre Ier avait titré duc de Santa-Cruz, meurt de la diphtérie deux mois après les noces.

Amélie s’éteint le 26 janvier 1873 à Lisbonne, à l’âge de soixante-et-un ans. Depuis 1982, elle repose aux côtés de son mari dans le monument de l'Ipiranga, à São Paulo.

Titres[modifier | modifier le code]

  • 1812-1817 : Son Altesse Impériale Amélie, princesse française
  • 1817-1829 : Son Altesse Sérénissime la princesse Amélie de Leuchtenberg
  • 1829-1831 : Sa Majesté Impériale l'impératrice du Brésil
  • 1831-1873 : Sa Majesté Impériale la duchesse de Bragance

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Autobiographie fictive[modifier | modifier le code]

  • (pt) Ivanir Calado, Imperatriz no Fim do Mundo : Memórias Dúbias de Amélia de Leuchtenberg, Ediouro,‎ 1997

Biographies[modifier | modifier le code]

  • (fr) Hébé C. Boa Viagem (dir.), « Amélie de Leuchtenberg » dans Elles sont venues de loin : Ces Femmes sources d'inspiration pour le Brésil, Yvelinédition, 2012 (ISBN 2846683417)
  • (pt) Lígia Lemos Torres, Imperatriz Dona Amélia, Elvino Pocai, São Paulo, 1947.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]