Amédée de La Porte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amédée de La Porte
Fonctions
Sous-secrétaire d'État à la Marine et aux Colonies
Président Jules Grévy, Sadi Carnot
Gouvernement Freycinet, Goblet, Tirard, Floquet
Député des Deux-Sèvres
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Niort
Date de décès
Lieu de décès Château de Targé (Parnay)

Amédée de La Porte, né à Niort le et décédé au château de Targé, à Parnay (Maine-et-Loire), le est un avocat, auditeur au conseil d'État et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un directeur de l'enregistrement et des domaines à Niort, il remporte le premier prix de philosophie au concours académique en 1865 et fait son droit à Paris. Inscrit barreau de Paris de 1869 à 1873, il prend part comme capitaine de la mobile des Deux-Sèvres la guerre franco-allemande de 1870.

Reçu auditeur au Conseil d'État en 1873, il devient chef de cabinet de Albert Christophle, ministre des Travaux publics, en mars 1876.

Conseiller municipal de Saint-Symphorien depuis 1874 (dont il devient maire en 1892) et conseiller général des Deux-Sèvres, il est élu député, comme candidat républicain, le 14 octobre 1877. À la Chambre, il devient secrétaire du groupe de l'Union républicaine en 1883, puis président du groupe de la gauche démocratique. Il y sera également vice-président de la commission du budget.

Il devient administrateur des chemins de fer de l'État en 1882.

Il devient sous-secrétaire d'État au ministère de la Marine et des colonies en 1886.

Il était président le Comité agricole de Frontenay-Rohan-Rohan et du Comité démocratique des deux cantons de Niort.

Il avait épousé la fille du ministre François Allain-Targé.

Fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]