Amédée Thierry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thierry.
Amédée Thierry.
Portrait par Jean-Léon Gérôme.

Amédée Simon Dominique Thierry, né le 2 août 1797 à Blois et mort le 27 mars 1873 à Paris, est un journaliste et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère cadet d'Augustin Thierry, il commence sa vie active comme journaliste après avoir été brièvement, comme son frère, maître d'école. Par l'entremise du journal romantique d'avant-garde Le Globe, il obtient un poste d'employé de bureau. Son premier ouvrage est une brève histoire de Guyenne, paru en 1825. Trois ans plus tard, il publie le premier volume d'une Histoire des Gaulois, qui est accueilli très favorablement et lui permet d'obtenir, grâce au président du Conseil royaliste Martignac, une chaire d'histoire à Besançon. Toutefois, il est jugé trop libéral par le gouvernement de Charles X, qui le renvoie. Après la Révolution de 1830, cet épisode lui assure le poste de préfet de la Haute-Saône, qu'il occupe pendant huit ans, sans rien publier.

En 1838, il est nommé maître des requêtes au Conseil d'État, poste qu'il conserve par delà la Révolution de 1848 et le Coup d'État de 1851, jusqu'en 1860. Il est alors nommé sénateur, ce qui constitue pour lui une lucrative sinécure. Il gravit tous les échelons dans la Légion d'honneur, devient membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1841 et reçoit le grade honoraire de Doctor of Civil Law[1] à l'Université d'Oxford en 1862. Ayant repris sa production littéraire, il contribue régulièrement à la Revue des Deux Mondes, où ses articles, qu'il retravaille par la suite pour en faire des ouvrages, ont trait essentiellement à la période de la Gaule romaine.

Il a un temps pour secrétaire Charles Canivet.

Son fils, Gilbert Augustin Thierry, né en 1843 et mort en 1915, qui avait entamé une carrière littéraire avec des articles sur Les Révolutions d'Angleterre en 1864 et des Essais d'histoire religieuse en 1867, se consacra, par la suite, à l'écriture de nouvelles.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Histoire des Gaulois, 3 vol. (1828, 1834, 1845  la 8e édition du vol. 1 paru en 1870)
  • Histoire de la Gaule sous l'administration romaine 3 vol. (1840-1847 ; 2e éd. en 1871)
  • Histoire d'Attila, de ses fils et successeurs jusqu'à l'établissement des Hongrois en Europe (1856 ; 5e éd. en 1874)
  • Tableau de l'Empire romain (1862 ; 5e éd. en 1871)
  • Récits de l'histoire romaine au 1er siècle, saint Jean Chrysostôme et l'impératrice Eudoxie. La société chrétienne en Orient (1872)
  • Récits de l'histoire romaine au Ve siècle : la lutte contre les Barbares et les luttes religieuses (1860 ; 2e éd. en 6 vol. en 1880)

Source[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Voir l'article Doctor of Civil Law (en) sur la Wikipedia en anglais.