Amédée Ier d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amédée Ier.
Amédée Ier
Amédée de Savoie
Amédée de Savoie
Titre
Duc d'Aoste
30 mai 184518 janvier 1890
Prédécesseur nouvelle création
Successeur Emmanuel-Philibert de Savoie
Roi d'Espagne
16 novembre 187011 février 1873
2 ans, 2 mois et 26 jours
Prédécesseur Isabelle II
Successeur Estanislao Figueras y Moragas
(président du pouvoir exécutif)
Biographie
Dynastie Maison de Savoie
Nom de naissance Amedeo Ferdinando Maria di Savoia
Date de naissance 30 mai 1845
Lieu de naissance Turin (Sardaigne)
Date de décès 18 janvier 1890 (à 44 ans)
Lieu de décès Turin (Italie)
Père Victor-Emmanuel II d'Italie
Mère Adélaïde de Habsbourg-Lorraine
Conjoint Maria Vittoria dal Pozzo
Marie-Laëtitia Bonaparte
Enfant(s) Emmanuel Philibert de Savoie
Louis-Amédée de Savoie

Amédée Ier d'Espagne
Monarques d'Espagne

Amédée Ier (1845-1890), second fils de Victor-Emmanuel II, il est titré à sa naissance duc d'Aoste par son grand-père le roi Charles-Albert de Sardaigne. Il sera également, temporairement roi d'Espagne de 1870 à 1873.

Roi d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 Pesetas à l'effigie d'Amédée Ier (1871)

Après la révolution de 1868, Isabelle II s'exila et abdique en faveur de son fils, le futur Alphonse XII. Mais le Parlement espagnol prononce la déchéance de la Maison de Bourbon et adopte une Constitution en 1869, faisant de l'Espagne une monarchie constitutionnelle. Le général Francisco Serrano, régent du Royaume, et les Cortes se mettent à la recherche d'un roi, tâche ardue, et il faut attendre le 16 novembre 1870 pour trouver le bon candidat : Amédée de Savoie, duc d'Aoste. Les 301 députés votèrent ainsi: 191 voix pour le duc d'Aoste, 63 pour la République, 27 pour le duc de Montpensier (fils de Louis-Philippe Ier, roi des Français, beau-frère d'Isabelle II), 8 pour le général Espartero, 2 pour l'infant Alfonso de Borbón (fils aîné d'Isabelle II) et 1 pour la duchesse de Montpensier (sœur d'Isabelle II); 19 votes blancs. Le président de l'Assemblée constituante, Manuel Ruiz Zorrilla, déclara: « Monseigneur le Duc d'Aoste est élu Roi des Espagnols ».

Mais le général Juan Prim, son principal allié, meurt assassiné avant que le futur roi n'arrive à Madrid. Les principaux problèmes du règne de ce dernier sont la guerre de Cuba et Puerto Rico (guerre des 10 ans), la troisième guerre carliste (guerre civile, 1872-1876), et surtout son problème de légitimité aux yeux des Espagnols: il n'est reconnu ni des nobles, ni des libéraux, ni des républicains. Ne se sentant pas accepté et incapable de mettre de l'ordre dans le climat politique troublé de l'époque, malgré de la bonne volonté et une certaine compétence politique, il abdique deux ans plus tard, le 11 février 1873 sans consulter personne et laissant son célèbre message d'abdication qui tomba comme un coup de foudre sur l'Espagne: « Mes adversaires seraient des étrangers, que je resterais pour les combattre, mais comme ce sont des Espagnols, je m'en vais. »

Il retourne alors en Italie et porte le titre de duc d'Aoste.

Il meurt à Turin le 18 janvier 1890 d'une pneumonie aiguë et conformément à sa demande testamentaire, son corps ne sera ni embaumé, ni exposé.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Amédée fut marié deux fois :

1) une première fois en 1867 avec Marie Victoire dal Pozzo della Cisterna (1847-1876), une aristocrate piémontaise, il en aura trois fils:

2) Remarié en 1888 avec Marie-Lætitia Bonaparte (1866-1926), la fille de sa sœur Clotilde, il en aura un fils,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]