Alured Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alured Clarke

Sir Alured Clarke (vers 1745 - 16 septembre 1832) était un officier et administrateur colonial britannique. Il occupa des fonctions en Jamaïque, au Canada et en Inde britannique.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Clarke joignit l'armée en 1759. En 1776, parvenu au grade de lieutenant-colonel, il débarqua à New York avec son régiment. De 1782 à 1790 il fut lieutenant-gouverneur de la Jamaïque où il fit bonne impression.

Au Canada[modifier | modifier le code]

Le 19 mars 1790, Clarke fut nommé lieutenant-gouverneur de la province de Québec en remplacement de Henry Hope. Il prit son poste le 8 octobre suivant. Le gouverneur général, son supérieur, était lord Dorchester. En août 1791, Dorchester partit pour l'Angleterre et Clarke assuma les pouvoirs de gouverneur et de commandant en chef. À cette époque précise, la nouvelle constitution de la colonie, l'Acte constitutionnel de 1791, entrait en vigueur. Deux colonies distinctes, le Bas-Canada et le Haut-Canada étaient dès lors créées à partir de la Province de Québec. Clarke avait principalement la charge du Bas-Canada, quoique les attributions du gouverneur-général, qu'il assumait provisoirement, incluaient une certaine autorité sur le Haut-Canada. Chose importante, le Bas-Canada devait posséder une assemblée représentative élue, en plus du Conseil législatif nommé qui assistait le gouverneur.

La principale responsabilité de Clarke était donc de mettre en application les dispositions de la nouvelle constitution. En particulier, la délimitation des frontières avec le Haut-Canada et surtout avec les États-Unis était délicate, et les instructions en provenance de Londres parfois contradictoires. Le mode d'attribution des terres aux colons et la réorganisation des tribunaux étaient d'autres sujets qui occupèrent Clarke durant l'année 1792.

Afin d'organiser la nouvelle Chambre d'assemblée du Bas-Canada, Clarke publia le 7 mai 1792 une proclamation divisant la province en 27 districts électoraux envoyant 50 députés au total. En décembre de la même année, Clarke inaugura la première session du nouveau parlement, qui dura jusqu'en mai de l'année suivante.

Après ce dur travail, Clarke fut soulagé du retour de Dorchester en septembre 1793, et en profita pour rentrer temporairement en Angleterre.

Carrière subséquente[modifier | modifier le code]

Henry Dundas, naguère ministre de l'Intérieur et donc responsable des colonies, était fort satisfait du travail de Clarke. Devenu ministre de la Guerre, il nomma celui-ci commandant d'un renfort de troupes qui partit pour l'Inde en 1795. Clarke fut successivement lieutenant-général de l'Inde, commandant en chef à Madras puis au Bengale, brièvement gouverneur-général de l'Inde en 1798, puis son commandant en chef jusqu'en 1801.

De retour en Angleterre en 1801, Clarke fut promu général en 1802, puis maréchal en 1830, deux ans avant sa mort.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liste des gouverneurs du Canada avant la Confédération

Liens externes[modifier | modifier le code]

Biographie au Dictionnaire biographique du Canada