Aluka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aluka est une bibliothèque numérique collaborative en ligne relative à l'Afrique développée autour de trois thématiques différentes :

  • le patrimoine culturel : sites et paysages[1],
  • les plantes d'Afrique, via la publication d'un herbier numérique africain par le projet API (African Plants Initiative, parrainé par la fondation Andrew W. Mellon). Ce programme a numérisé et publié plus de 300 000 planches d'herbiers en 3 ans en associant 39 institutions originaires de 20 pays (d’Afrique, d’Europe et des États-Unis). En 2007, fort de son succès il a été élargi aux plantes d'Amérique du Sud avec le projet Latin American Plants Initiative, puis au monde entier et alors renommé « Global Plants Initiative » ou « GPI »[2].
    En 2011, 190 institutions de 60 pays y participaient, et en 2013 plus de 300 institutions dans 75 pays sont associées, ayant contribué à mettre à disposition de tous plus de 2 millions de documents botaniques (1,8 millions de spécimens d'herbier, 450 000 articles). Il est en France notamment soutenu par l'université Montpellier 2 (herbier MPU) et Tela Botanica[3].
  • les combats pour la liberté en Afrique australe[4].

« Aluka » est dérivé d’un mot zoulou signifiant « tisser ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Page d'accueil d'Aluka : Historique et mission

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aluka : Sites et paysages du patrimoine culturel africain
  2. Présentation du projet GPI par Tela botanica, et présentation par JSTOR Plants Science, consulté 2013-11-08
  3. Aluka : Plantes africaines
  4. Aluka : Luttes pour la liberté en Afrique australe