Altocumulus lenticularis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Altocumulus lenticularis
Nuage lenticulaire en Islande.
Nuage lenticulaire en Islande.
Abréviation METAR Ac len
Symbole Clouds CM 4.svg
Classification Famille
(Étage moyen)

Un altocumulus lenticularis ou nuage lenticulaire est un type d'altocumulus stationnaire en forme de profil d'aile d'avion qu'on retrouve en aval du sommet des montagnes sous le vent[1],[2], signant la présence d'un ressaut ou onde orographique[3]. En réalité, il se reforme en permanence du côté du vent et se dissout de l'autre côté, réalisant un nuage stationnaire contrastant avec le vent horizontal fort à cette altitude qui devrait le déplacer rapidement.

Selon les conditions, il y a souvent un empilement de plusieurs exemplaires formant une « pile d'assiettes ». Il est apprécié des vélivoles car il montre la présence d'une ascendance stable et puissante.

Formation[modifier | modifier le code]

Les altocumulus lenticularis sont le plus souvent d'origine orographique alors que l’air rencontrant une chaîne de montagnes doit s'élever[4]. Si la masse d'air est stable et que les conditions sont favorables, l’air redescendra et remontera en alternance en aval de l'obstacle pour donner une circulation en onde stationnaire[5]. L'aspect en lentille du nuage est dû au fait que le nuage se forme au sommet ou en aval des pics montagneux alors que l'onde ne permet pas à l'humidité de se condenser plus bas. Sa position stable est dû à la présence de l'onde stationnaire qui elle dépend de la stabilité de l'air[5].

L'altocumulus lenticularis est le plus souvent situé au sommet de la montagne mais peut également être à une certaine altitude au-dessus de celui-ci ou sur les crêtes subséquentes de l’onde en aval. Ils sont le plus souvent associés avec des circulations de direction particulière. Par exemple, en mer Méditerranée, la formation d'un tel nuage indique souvent l'arrivée du Mistral ou de la Tramontane.

Méconnaissance[modifier | modifier le code]

Altocumulus lenticularis aux États-Unis dans le Nouveau-Mexique.

Parce qu’un altocumulus lenticularis peut se former sur les crêtes de l'onde orographique en aval de l'obstacle original, il peut sembler un objet indépendant de sa source. Il est parfois cité par les sceptiques comme un candidat possible à l'origine de certains témoignages sur les ovnis (voir à ce propos le modèle sociopsychologique du phénomène ovni).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas I, p. 34
  2. Atlas II, p. 65
  3. (en) Richard R Scorer, Clouds of the world;a complete color encyclopedia, Stackpole books,‎ 1972, 176 p. (ISBN 978-0-8117-1961-2), p. 64
  4. (en) « Lenticularis », Glossary of Meteorology, American Meteorological Society (consulté le 19 septembre 2010)
  5. a et b « Altocumulus lenticularis », Question de savoir, MétéoMédia,‎ 2010 (consulté le 19 septembre 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :