Altneuland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terre ancienne. Terre nouvelle...
Image illustrative de l'article Altneuland
Couverture de la première édition

Auteur Theodor Herzl
Genre Roman utopique
Version originale
Titre original Altneuland
Éditeur original Seemann Nachf
Langue originale allemand
Pays d'origine Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Date de parution originale 1902
Version française
Traducteur L. Delau et J. Thursz
Éditeur Presses universitaires de France
Collection Judaïsme
Date de parution 1931
Nombre de pages 332
Série "Oeuvres" ; 14[1]

Altneuland (Terre ancienne. Terre nouvelle..., אלטנוילנד) est le titre d'un roman utopique écrit par Theodor Herzl, roman dans lequel il décrit le futur état juif. Le livre a été écrit en allemand de 1899 à 1902 et est traduit en de nombreuses langues, dont l'hébreu (par Nahum Sokolow sous le nom de "Tel Aviv"). Ce livre est considéré comme la profession de foi littéraire de Herzl, dans ses convictions de retour en Terre d'Israël. Altneuland est pourtant perçu avec suspicion par certains courants de l'époque. Progressivement l'ouvrage devient le symbole de l'espoir que la délivrance du peuple juif n'est pas qu'une illusion, car, comme l'a écrit Herzl "Si vous le voulez, ce ne sera pas qu'une légende".

Résumé[modifier | modifier le code]

Friedrich Löwenberg, un jeune intellectuel viennois juif lassé de sa vie en Europe, entame un voyage vers l'Asie avec l'intention de se retirer dans une île de l'Oéan Pacifique. Il part en compagnie d'un aristocrate prussien, Kingscourt. En chemin, il s'arrêtent à Jaffa et y découvrent la Palestine dans un état d'abandon. Ils se retirent ensuite sur leur île pendant vingt ans. Au retour, lorsqu'ils repassent par la Palestine, ils découvrent la région transformée, changée en une société cosmopolite florissante. Car dans l'intervalle, les juifs d'Europe ont redécouvert la région, qui est leur Altneuland dans leurs traditions, et l'ont fait prospérer.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Theodor Herzl Altneuland. Ed. Babel. Tel-Aviv 2004.
  • Naomi Carmi Vision critique et cœur brisé. Ed. Maariv.2002.
  • Till R. Kuhnle, L’émulation du monde ancien : 'Altneuland' de Theodor Herzl, ds. : Le travail de réécriture dans la littérature de langue allemande au XXe siècle (= Germanica XXXI), Lille : Université Lille III 2002, 143-157.
  • Denis Charbit, Retour à Altneuland : traversées de l'utopie sioniste, ds. Theodor Herzl: "Altneuland" Nouveau pays ancien, Paris : éditions de l'éclat 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Terre ancienne, terre nouvelle... », sur Bibliothèque St Étienne de Jérusalem - École Biblique et Archéologique Française (consulté le 30 avril 2013)