Alter Eco (société)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alter Eco.

Alter Eco est une PME française spécialisée dans l'importation et la distribution de produits du commerce équitable, créée en 1999 et appartenant au groupe Distriborg depuis 2013[1]. C'est aujourd'hui une des principales entreprises françaises de commerce équitable, elle a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 15 084 331 euros[2], avec une hausse des ventes de 7 %[3].

Projet[modifier | modifier le code]

Créée en 1999 avec le projet de développer des magasins spécialisés, ce qui était voué à l'échec, elle s'est finalement tournée vers l'importation de produits à destination de la grande distribution, ce mode de distribution permettant de toucher un public beaucoup plus large[4],[5].

Le fondateur d'Alter Eco, Tristan Lecomte, défend une conception intégrale du commerce équitable dans laquelle la protection de la biodiversité et l'agriculture écologique ont également leur place[6]. Tristan Lecomte explique qu'il a « envie de prouver que les mots « commerce et éthique » fonctionnent bien ensemble. »[7]. L'entreprise décide de se concentrer sur un petit nombre de produits labellisés (alimentaires pour la plupart), susceptibles d'être produits en grande quantité et d'être vendus en grande distribution. Plusieurs grandes surfaces ont été séduites[5].

Tristan Lecomte a quitté l'entreprise en 2011, pour se consacrer à un projet contre la déforestation[8].

Modes de garantie[modifier | modifier le code]

Il s'agit essentiellement d'une garantie par produits : tous ceux qui font l'objet d'une certification par FLO portent le label Max Havelaar, et les autres sont issus de groupes de producteurs ayant fait l'objet d'un audit récent. Alter Eco a également développé des outils de contrôle interne (méthodologie « Fair Trade Audit 200 », « Alter Eco Value Reporting », « Alter Eco Development Index »)[9]. Alter Eco a également fait appel à SGS, un organisme indépendant d’audit et de certification. L'entreprise multiplie les garanties, notamment à travers son AlterEcomètre mis en avant sur tous les emballages[10].

Depuis 2005, Alter Eco calcule, réduit et compense les émissions de CO2 liées à son activité à travers un programme de reforestation en Amazonie péruvienne. D'après Géo, ce programme mis en place avec les producteurs de la coopérative Acopagro, permet de sauvegarder leur environnement fortement touché par la déforestation tout en leur apportant un revenu supplémentaire[11]. En 2006, la société a réalisé son premier bilan carbone et en 2008, elle a mis en place le programme « Objectif Zero Carbone ». Ce programme consiste à identifier pour chaque référence les principaux paramètres pouvant limiter les émissions carbones : optimisation de l’affrètement, suppression des suremballages, éco-conception des produits, utilisation d’énergie verte ou tri sélectif[12].

Marché[modifier | modifier le code]

Membre de la Plate-forme française pour le commerce équitable (PFCE) et de la Fédération internationale du commerce équitable (IFAT)[13], Alter Eco est devenu un acteur important du mouvement français du commerce équitable, avec 14,6 % de part de marché[5],[11], quoiqu'il s'agisse d'une structure récente (son ancienneté de quelques années est très inférieure à celle d'Artisans du Monde ou d'Artisanat-SEL, qui ont plus de vingt ans d'existence).

Aujourd’hui, Alter Eco distribue plus de 120 produits alimentaires, en provenance de 40 groupements de producteurs répartis dans 25 pays du Sud[14]. Ils sont disponibles principalement en grande surface, dans les circuits de restauration hors domicile, ainsi que dans quelques boutiques en ligne. La société compte une cinquantaine de salariés. Alter Eco a signé la Charte de la diversité en entreprise[15].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tristan Lecomte, Le Pari du commerce équitable, Éditions d’Organisation, Paris, 2003 (ISBN 978-2708129252)
  • Tristan Lecomte, Le Commerce équitable, Éditions Eyrolles, Paris, 2004 (ISBN 978-2708135482)
  • Tristan Lecomte, Le commerce sera équitable, Éditions d’Organisation-Eyrolles, Paris, 2007 (ISBN 978-2212538335)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://blog.biolineaires.com/distriborg-a-signe-un-accord-en-vue-de-lacquisition-de-france-alter-eco/
  2. « Fiche entreprise France Alter Eco », sur verif.com (consulté le 30 avril 2011)
  3. « En croissance de près de 10 %, le commerce équitable fait son trou dans les linéaires », sur lesechos.fr (consulté le 30 avril 2011)
  4. « Alter Eco se lance dans l'e-commerce équitable », sur lejournaldunet.com (consulté le 30 avril 2011)
  5. a, b et c « S'intégrer dans la distribution en se différenciant par les valeurs », sur lesechos.fr (consulté le 2 mai 2011)
  6. « Une commission indépendante pour certifier les produits "équitables" », sur lemonde.fr (consulté le 2 mai 2011)
  7. « L'émergence du commerce équitable », sur capital.fr (consulté le 2 mai 2011)
  8. « Interview de Tristan Lecomte », sur 20minutes.fr (consulté le 30 avril 2011)
  9. « Outils internes », sur altereco.com (consulté le 30 avril 2011)
  10. « L’AlterEcomètre, nouvel outil équitable d’Alter Eco », sur ressources-solidaires.org (consulté le 30 avril 2011)
  11. a et b « Alter Eco », sur geo.fr (consulté le 30 avril 2011)
  12. Prix GEO de l'Environnement 2009, geo.fr
  13. « Faq », sur altereco.com (consulté le 30 avril 2011)
  14. Dossier de presse Alter Eco 2012 : Alter Eco à la loupe. Consulté le 15 mars, site internet d'Alter Eco
  15. « Charte de diversité en entreprise », sur charte-diversite.com (consulté le 2 mai 2011)