Alpiq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alpiq

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Alpiq.

Création 19 décembre 2008
Dates clés 1er février 2009, Début effectif de la Société
Siège social Drapeau de Suisse Lausanne (Suisse)
Direction Jasmin Staiblin
Actionnaires EOS-Holding, ATEL, EDF, autres
Activité Production, transport, distribution, négoce et fourniture d'électricité
Effectif 10000 (5000 en Suisse) (en 2009)
Site web www.alpiq.ch
Dette 3 milliards CHF (2009)
Chiffre d’affaires 14,82 milliards CHF (2009)
en diminution 7,4 % (2008/2009)

Alpiq est un énergéticien suisse à orientation européenne. Elle est numéro un de l'électricité en Suisse et gère 27 % de la production suisse et dispose du tiers de la puissance installée[1].

Son siège est à Lausanne. Elle est née de la fusion en 2009 d'Énergie Ouest Suisse (EOS) et de Atel Holding SA.

L’entreprise est active dans les domaines de la production, du transport, de la distribution, du négoce et de la fourniture d’énergie ainsi que dans celui des services énergétiques.

En 2009, plus de 10 000 collaborateurs dans 26 pays ont réalisé un chiffre d'affaires annuel consolidé d'environ 15 milliards de francs suisses.

Mix énergétique (en capacité électrique installée)[modifier | modifier le code]

Alpiq dispose de 6 595 MW de puissance installée en Europe.

Son mix se répartir comme suit :

  • Hydraulique 49 %
  • Nucléaire 13 %
  • Fossile 37 % (dont 25 % gaz, 8 % charbon, 4 % fioul)
  • Solaire, éolien et autres renouvelables 1 %

Filiales en Europe[modifier | modifier le code]

Alpiq Energie France[modifier | modifier le code]

Alpiq Energie France, basé à Paris, est une filiale du groupe Alpiq. Opérateur du marché français de l’électricité depuis 2001, Alpiq Energie France, est le premier fournisseur alternatif en volumes livrés à des clients finals en France[réf. nécessaire]. Alpiq Energie France doit livrer en 2010 plus de 12 TWh à plus de 400 grands sites industriels et tertiaires[réf. nécessaire].

Disposant aujourd'hui de moyens de production éoliens et hydrauliques sur le territoire français, Alpiq Energie France poursuit un développement industriel en France qui se décline dans deux domaines de la production électrique : énergies renouvelables (éolien et hydroélectricité) et centrales à cycle combiné gaz. Elle a ainsi lancé la construction d'une centrale à cycle combiné gaz de 420 MW dans l'Allier dont la mise en service est prévue en 2011. Alpiq Energie France s'est par ailleurs porté candidat au renouvellement des concessions hydroélectriques en France.

Atel Energia[modifier | modifier le code]

Lancé en 2006, Atel Energia est le premier fournisseur alternatif d'électricité en Espagne.[réf. nécessaire] En 2009, Atel Energia a racheté Hispaelec Energia S.A, filiale espagnole d'EDF. En 2010, Alpiq a racheté à l'opérateur d'énergie espagnol Gas Natural Fenosa une unité de 400 mégawatts de la centrale à gaz à cycle combiné de Plana del Vent, située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Barcelone. Alpiq bénéficie également, durant deux ans, d'un droit d'utilisation de la deuxième unité de 400 mégawatts de Plan del Vent. A l'expiration de ce délai, le groupe disposera également d'un droit d'achat sur cette unité.

Alpiq Energie Deutschland[modifier | modifier le code]

Alpiq Energie Deutschland a été créé en 2000. Elle est implantée à Düsseldorf et à Berlin, et s'adresse aux clients industriels, aux services régionaux et urbains ainsi qu’aux artisans. Alpiq est propriétéaire-exploitant de la centrale à cycle combiné gaz de Spreetal (43 MW thermique et 56 MW électrique).

Centres opérationnels en Suisse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Temps, 25 mars 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]