Alpinestars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alpinestars

Création 1963
Personnages clés Sante Mazzarolo (fondateur)
Siège social Drapeau d'Italie Asolo, Vénétie (Italie)
Effectif 450 salariés
Site web www.alpinestars.com

Alpinestars est une entreprise italienne spécialisée dans l'équipement pour la compétition automobile, moto, surf et VTT.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des bottes de la marque Alpinestars.

Fondée en 1963 par Sante Mazzarolo[1], elle est installée à Asolo, en Vénétiee[2]. À l'origine, elle fabriquait des chaussures de marche et de ski. Peu de temps après, la compagnie se mit à fabriquer des bottes de motocross puis un peu de temps après elle commença à fabriquer des bottes de moto adaptées à la conduite sportive. L'un des premiers clients d'Alpinestars fut Roger DeCoster[2] ,[3]. Alpinestars équipa aussi Kenny Roberts and Mick Doohan.

De nos jours, la compagnie a 450 employés[4]. et est dirigée par le fils de Sante, Gabriele Mazzarolo, et a des succursales à Los Angeles, Bangkok et Tokyo. Le siège social et le centre de recherche restent basés en Italie du nord.

Type d'équipement vendu[modifier | modifier le code]

Protection du pilote de moto[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, la compagnie se mit à fabriquer toute la palette d'équipements protecteurs pour motard depuis les gants en passant par les blousons jusqu'aux combinaisons de moto en cuir.

Les combinaisons en cuir d'Alpinestars sont maintenant portées par des champions de Grand Prix moto comme Casey Stoner et Jorge Lorenzo et aussi par les champions du monde de Superbike Ben Spies et Troy Corser. Alpinestars équipe aussi des champions de motocross comme Marvin Musquin, Tyla Rattray, David Philippaerts, Christophe Pourcel, et Ryan Villopoto.

Protection du pilote automobile[modifier | modifier le code]

La compagnie fabrique aussi des combinaisons en Nomex pour les pilotes automobiles[5]. Alpinestars produit aussi des chaussures, gants et sous-vêtements utilisés en Formule 1 ou NASCAR. Elle a habillé des champions comme Michael Schumacher, Jenson Button, Fernando Alonso et Jimmie Johnson. En outre le personnage The Stig de Top Gear porte une combinaison blanche, des chaussures et des gants d'Alpinestars.

Vêtements de ville[modifier | modifier le code]

La compagnie s'est aussi lancée dans la fabrication de vêtements de ville basée sur les tenues de motards[6].

Développement de l'airbag pour motard[modifier | modifier le code]

En parallèle avec Dainese, Alpinestars développe une combinaison de pilote moto équipée d'un coussin gonflable de sécurité (« Airbag »)[4],[7]. Cette combinaison est appelée Tech Air Race System[8]. Ce système utilise un système électronique d'acquisition de données et un module de déploiement à charge duale. Ce système est utilisé de nos jours lors des Grands prix moto et lors du championnat du monde de Superbike. En fin de compte cet airbag contribuera à améliorer la sécurité du motard sur route. En juin 2013 Marc Márquez chuta à 337 km/h et grâce à cette combinaison se releva sans blessures graves[9],[10].

Équipements pour le vélo tout terrain[modifier | modifier le code]

Alpinestars s'investi dans le vélo tout terrain au début des années 1990[11]. La marque lance une gamme de VTT, notamment l'Alpinestars Méga, en version aluminium, titane ou cromoly (acier). La production de vélos est abandonnée au profit de sa véritable expertise: l'équipement[11]. À partir de 2003, Alpinestars développe une gamme de jersey (habillement) (en) et de shorts techniques pour son équipe de pilotes professionnels de descente. La gamme n'est disponible sur le marché qu'en 2009, et est présentée à l'Eurobike[11].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Casey Stoner avec une combinaison Alpinestars.

La marque sponsorise ou fournit du matériel à de nombreux sportifs dont Jorge Lorenzo et Daniel Pedrosa en Moto GP[12] et Sebastian Vettel et Mark Webber en Formule 1[13].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alpinestars 50 Year Anniversary Book, 256 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ron Lieback, « Alpinestars History 1963-Present », sur ultimatemotorcycling.com,‎ 18 février 2010 (consulté le 18 février 2014)
  2. a et b (en) « About us », sur alpinestars.com (consulté le 10 février 2014)
  3. (en) « Alpinestars: More Than Motorbikes », sur clashmusic.com (consulté le 10 février 2014)
  4. a et b (it)Cristina Bacchetti, « Intervista. Jeremy Appleton: "Alpinestars è in continua crescita" », sur Moto.it (consulté le 18 Février 2014)
  5. (en)« Alpinestars Supertech Driving Suit » (consulté le 2014-02-11)
  6. (en) Melissa Magsaysay, « Alpinestars launches new line of fashionable motorcycle-inspired gear », sur Los Angeles Times (consulté le 2014-02-11)
  7. (en) Roy Furchgott, « From Alpinestars, a Motorcycle Suit That Inflates to Protect the Rider », sur New York Times (consulté le 2014-02-10)
  8. « Alpinestars TechAir race suit available July 2011, $2500 over the "Race Replica" », sur Hellforleathermagazine.com,‎ 2010-04-30 (consulté le 2012-05-01)
  9. (en)« By The Numbers: Marc Marquez’s Mugello Crash » (consulté le 28 février 2014)
  10. (en)« Alpinestars Airbag Protects Spanish Star » (consulté le 28 février 2014)
  11. a, b et c Alpinestars, 50 ans d'innovations, Vélo Vert n°264, mars 2014, p. 122-126
  12. (en) « Moto GP », sur alpinestars.com (consulté le 10 février 2014)
  13. (en) « Formula 1 », sur alpinestars.com (consulté le 10 février 2014)