Alphonse Giroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giroux.

Alphonse Giroux[1], né vers 1775 et mort en 1848, est un artiste peintre, tabletier et ébéniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tout d'abord il s'orienta vers la carrière de peintre sous la houlette de Jacques-Louis David, mais il délaissa ses pinceaux pour une activité de marchand de tableaux et de meubles et d'objets d'art. De 1799 à 1848 il exerça son activité 7, rue du Coq-Saint-Honoré à Paris. Un de ses fils, Alphonse-Gustave poursuivit son activité. Un autre, André Giroux, reprit les pinceaux délaissés par son père.

Le 22 juin 1839, Louis Daguerre et Isidore Niépce[2] signent un contrat avec Alphonse Giroux et Susse frères, leur accordant l'exclusivité de la fabrication et de la vente de la chambre daguerréotype[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Huchet de Quénetain, « La table à ouvrage… », dans La Revue, le magazine de Pierre Bergé et associés, n°6, mars 2005, pp.26-27(OCLC 62701407).
  • François Macé de Lépinay, Un âge d'or des arts décoratifs, 1814-1848, notice biographique dans le catalogue de l'exposition, Paris, Galeries nationales du Grand-Palais, 1991, p. 524.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Né François-Simon-Alphonse Giroux.
  2. Le fils de Nicéphore Niépce.
  3. Marie-Sophie Corcy, notice des n° 46-49 du catalogue de l'exposition Le Daguerréotype français. Un objet photographique, Paris, musée d'Orsay, New York The Metropolitan Museum of art, 22 septembre 2003- 4 janvier 2004. On remarquera que les notices sont muettes sur un lien de famille entre Daguerre et Giroux, présentés[Par qui ?] souvent comme beaux-frères.