Alphonse Asselbergs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alphonse Asselbergs, né à Bruxelles le 19 juin 1839 et mort à Uccle le 10 avril 1916 (à 76 ans), est un artiste peintre paysagiste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant l'orage (Forêt de Fontainebleau)
Musée Charlier
Saules-têtards le long d'un fossé

Alphonse Asselbergs est le fils de l'industriel Henri Asselbergs (1809–1889), ancien combattant de 1830, capitaine Quartier-Maître dans la deuxième Légion de la garde civique, juge au tribunal de commerce, échevin d'Uccle[1] et d'Adrienne–Aline Lequime (1812-1850), tous deux issus de la grande bourgeoisie bruxelloise.

Alphonse Asselbergs travaille dans la manufacture de papier de son père quand, en 1863, il s'oriente vers la peinture.

Il est l'élève d'Édouard Huberti, se lie d'amitié avec Théodore Baron et travaille avec Hippolyte Boulenger et Théodore Fourmois. En 1867, il est membre de L’École dite de Tervueren et un an plus tard de la Société libre des Beaux-Arts. Asselbergs séjourne dix-huit mois en Algérie en 1873 et 1874 en compagnie du peintre Arthur Bouvier - beau-frère de Léon Lequime-, puis travaille à Barbizon les deux années suivantes. Il a peint beaucoup la Campine limbourgeoise, à Genk et Kinrooi.

Alphonse Asselbergs est enterré au cimetière du Dieweg à Uccle.

Portraits[modifier | modifier le code]

Son portrait a été exécuté par Eugène Smits (cité Asselbergs à Uccle) ; un autre portrait d’Asselbergs à l’âge de seize ans a été peint par Albert Roberti en 1855.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vanzype, Alphonse Asselbergs, Librairie nationale d'Art et d'Histoire, G. Van Oest & Cie, Éditeurs, 1918
  • P. & V. Berko, Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 & 1875, Knokke, 1981, p. 18-19.
  • Dictionnaire des peintres belges. Lire en ligne = http://balat.kikirpa.be//Detail_notice.php?id=101

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le portrait de Henri Asselbergs a été réalisé par Edmond Lambrichs en 1870, Musées royaux des beaux-arts de Belgique. Veuf, il épousa en 1855 Hortense-Ghislaine Walravens (1829-1890)