Alphonse-Nicolas Crépinet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alphonse-Nicolas Crépinet est un architecte français, né à Paris le 16 octobre 1826, et mort à Paris le 15 avril 1892.
Il est l'élève de Joseph Uchard et de Louis Visconti à l'école des beaux-arts de Paris.
Il est membre de la Société centrale des architectes.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1848, il entre en loge pour participer au concours du Grand Prix.

Il est inspecteur des travaux dans l'agence Lefuel du Nouveau Louvre voulu par Napoléon III, entre 1852 et 1857.

En 1858, il construit l'hôtel de la Compagnie générale du Crédit espagnol, à Madrid[1].

En 1859, il est inspecteur des travaux du tombeau de Napoléon Ier aux Invalides, il réalise le tombeau de Joseph Bonaparte dans la chapelle Saint-Augustin de l'église Saint-Louis-des-Invalides. Il a dirigé les travaux de restauration du dôme de l'église Saint-Louis dans les années 1862-1868.

Quand l'opération de conception et de construction du Grand Hôtel commence, en 1860, l'architecte chargé de l'opération pour les frères Pereire, Alfred Armand fait appel à lui pour diriger l'équipe d'architectes gérant le projet.

Il fait équipe avec Botrel pour participer au concours lancé fin décembre 1860 pour le nouvel Opéra de Paris. Il fait partie des cinq lauréats retenus pour participer à la phase finale du concours qui a été remporté par Charles Garnier.

Associé à Alfred Armand, il a participé aux opérations d'urbanisme de la Plaine Monceau pour les frères Pereire, en particulier pour la place du Maréchal-Juin, la place du Brésil, place de Wagram, boulevard Pereire.

Il construit l'hôtel des Roches Noires de Trouville-sur-Mer[2],[3], entre 1866 et 1868.

Auteur d'un rapport (octobre 1875) sur la solidité et les conditions de construction de l'église du Vésinet (1864), bâtie en béton aggloméré selon le procédé Coignet. Architecte du gouvernement, il réalise la section française de l'Exposition universelle de 1878. Texte en indice

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d'honneur en 1869.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Google Livres : Béatrice Bouvier, L'édition d'architecture à Paris au XIXe siècle: les maisons Bance et Morel et la presse architecturale, p. 300, Librairie Droz, Genève, 2004 (ISBN 2-600-0879-9[à vérifier : isbn invalide)]
  2. « Notice no PA14000023 », base Mérimée, ministère français de la Culture : Ancien hôtel des Roches Noires
  3. L'hôtel a eu pour client Marcel Proust. Il a été représenté dans un tableau par Claude Monet

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Du Bois, Les architectes par les œuvres, Tome III, p. 335-336, Elibron Classics

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]