Alpha Arietis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

α Arietis

Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de α Arietis dans la constellation du Bélier.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 02h 07m 10.407s[1]
Déclinaison +23° 27′ 44.72″[1]
Constellation Bélier
Magnitude apparente +2,01[1]
Caractéristiques
Type spectral K2-IIICa-1 ou K2-III[1]
Indice U-B 1,12
Indice B-V 1,15
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Variabilité ?
Astrométrie
Vitesse radiale -14 km/s
Mouvement propre μα = 190,73 mas/a
μδ = -145,77 mas/a
Parallaxe 49,48 ± 0,99 mas
Distance 65,91 ± 1,35 al[1]
(20,21 ± 0,41 pc)
Magnitude absolue 0,48
Caractéristiques physiques
Masse M
Rayon 14,7 R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité 90 L
Température 4 590 K
Métallicité ?
Rotation <17 km/s
Âge a

Autres désignations

α Ari (Bayer), 13 Ari (Flamsteed), HD 12929, BD+22 306, HR 617, GC 3538, SAO 75151, HIP 9884

Alpha Arietis (α Ari / α Arietis) est l'étoile la plus brillante de la constellation du Bélier. Elle est également appelée par ses noms traditionnels Hamal et El Nath.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Alpha Arietis est une géante orange, de type spectral K2-IIICa-1. Elle est environ 55 fois plus brillante dans le domaine visible (90 en luminosité bolométrique), d'un diamètre 14,7 fois plus large et 4,5 fois plus massive que le Soleil. La notation « Ca » de son type indique la présence des raies de calcium dans son spectre.

Le satellite Hipparcos donne pour Hamal une parallaxe de 49,48 ± 0,99 mas[1], soit une distance de 65,91 ± 1,35 années-lumière de la Terre. Sa magnitude apparente étant de +2,01, elle possède une magnitude absolue de +0,48 ± 0,04 ; cette luminosité intrinsèque et cette distance relativement proche font d'Alpha Arietis la 47e étoile la plus brillante du ciel nocturne.

La faible distance d'Alpha Arietis par rapport à l'écliptique lui a donné une importance plus importante que sa modeste luminosité peut le laisser penser. Pendant l'Antiquité, le trajet apparent du Soleil à travers le ciel le conduisait dans le Bélier à l'équinoxe de mars. Bien que la précession a déplacé l'équinoxe dans les Poissons à l'heure actuelle, Hamal reste comme l'étoile la plus brillante d'une zone importante de la voûte céleste lorsque l'étude du ciel débuta.

Nom traditionnel[modifier | modifier le code]

Alpha Arietis porte le nom traditionnel d'« Hamal »[2], qui vient du nom arabe de la constellation tout entière, الحمل (al-ḥamal), « le bélier ». Comme il est possible de confondre l'étoile et la constellation, Alpha Arietis était également (mais rarement) appelée راس الحمل (rās al-ḥamal), « la tête du bélier ». Le nom d'« El Nath » (en arabe, « le coup de tête [du bélier] ») lui est également attribué, bien qu'il désigne plus généralement Beta Tauri[3].

Observations[modifier | modifier le code]

Hamal est approximativement dans le prolongement vers l'Est de l'axe Alphératz-Scheat du Grand carré de Pégase. Hamal forme avec Diphda de la Baleine et Alphératz d'Andromède le Triangle d'automne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]