Alouette calandrelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Calandrella brachydactyla

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Alouette calandrelle

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Alaudidae
Genre Calandrella

Nom binominal

Calandrella brachydactyla
Leisler, 1814

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

L'Alouette calandrelle (Calandrella brachydactyla) est une espèce de passereau qui, comme toutes les alouettes, appartient à la famille des Alaudidae.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Comportement[modifier | modifier le code]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œuf d'Alouette calandrelle - Muséum de Toulouse

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Calandrella brachydactyla a été décrite par le naturaliste hollandais Johann Philipp Achilles Leisler en 1814, sous le nom initial d'Alauda brachydactila.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Alauda brachydactilaLeisler, 1814 (protonyme)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, l'Alouette calandrelle est constituée de 9 sous-espèces :

  • Calandrella brachydactyla brachydactyla (Leisler, 1814)
  • Calandrella brachydactyla artemisiana Banjkowski, 1913
  • Calandrella brachydactyla dukhunensis (Sykes, 1832)
  • Calandrella brachydactyla hermonensis Tristram, 1865
  • Calandrella brachydactyla hungarica Horvath, 1956
  • Calandrella brachydactyla longipennis (Eversmann, 1848)
  • Calandrella brachydactyla orientalis Sushkin, 1925
  • Calandrella brachydactyla rubiginosa Fromholz, 1913
  • Calandrella brachydactyla woltersi Kumerloeve, 1969

Protection[modifier | modifier le code]

L'Alouette calandrelle bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[1]. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :