Alois Plum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alois Plum

Naissance 2 mars 1935
Mayence, Rhénanie-Palatinat, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Nationalité Allemand
Activités Artiste peintre
Formation Landeskunstschule Mainz, Académie des beaux-arts de Düsseldorf

Alois Plum est un peintre né 1935 à Mayence, en Rhénanie-Palatinat. Il est connu pour ses peintures sur vitrail.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vitraux d'Alois Plum à l’église Saint-Martin, Martinskirche, de Kaiserslautern.
Frise avec Edith Stein, saint Maiximilien Kolbe et sainte Élisabeth de Hongrie ; peinture sur verre d'Alois Plum à l’église du Sacré-Cœur de Cassel.

Alois Plum est fils de l'artiste Josef Plum († 1988), peintre, dessinateur, créateur de paramentique et décorateur d'intérieur pour le milieu ecclésiastique. De 1951 à 1955, il étudie à la Landeskunstschule de Mayence. Il prend part à l'Académie internationale d'été de Salzbourg, avec Oskar Kokoschka. De 1955 à 1957, il étudie avec Georg Meister à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf, et à partir de 1957 il est à Mayence.

En 1957, Plum est de retour à Mayence et travaille comme artiste indépendant. Son œuvre est inspirée par la tradition chrétienne, que ce soit la peinture sur vitrail, la peinture murale, les mosaïques et aussi tabernacles, ambons et autres meubles de la liturgie. Plum est particulièrement connu pour son œuvre d'interprétation des grands thèmes chrétiens en lien avec l'histoire locale et son intégration soignée du verre dans architecture de l'Église, en référence aux fonctions liturgiques de l'environnement.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

  • Peintures murales dans l'église Saint-Kilian de Mainz-Kostheim, 1984

Vitraux[modifier | modifier le code]

  • Réalisation d’un cycle de fenêtres de dix-neuf vitraux au plomb dans la claire-voie, dix vitraux dans le déambulatoire, deux dans le transept, quatre à la tour et onze à la collatéraux l'église Notre-Dame de Worms, en remplacement des vitraux détruits en 1943.
  • Les vitraux dans l'église de l'Assomption à Mainz-Weisenau, 1965-2005.
  • Les vitraux du chœur de l'église du Sacré-Cœur de Mombach, 1970
  • Les vitraux de l'église Saint-Martin (Kaiserslautern), 1978-1979
  • Vitraux à la cathédrale Saint-Sébastien de Magdeburg, 2000 [9].
  • Les vitraux de l'église de la Sainte Trinité (Berlin-Lankwitz), 2002-2005

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Georg Custodis, Botschaften in Glas. en: MAINZ, Vierteljahreshefte für Kultur, Politik, Wirtschaft, Geschichte. 26, Nr. 2, 2006, p. 112-117
  • Otto Böcher, Die Liebfrauenkirche in Worms und ihre Fenster. Neuss 1998, (ISBN 3-88094-830-5)
  • Rolf Dörrlamm, Alois Plums Kirchenfenster. en: MAINZ, Vierteljahreshefte für Kultur, Politik, Wirtschaft, Geschichte. 4, Nr. 3, 1993, p. 63-66.
  • Jürgen Nikolay, Ernst Adam, Mainzer Kirchenführer, p. 200, Éditeur Leinpfad, 2004 (ISBN 3-937782-18-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :