Aloha Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aloha Airlines

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
AQ AAH Aloha
Repères historiques
Date de création 26 juillet 1946 (sous Trans-Pacific Airlines)
Date de disparition 31 mars 2008
Généralités
Basée à Aéroport international d'Honolulu
Autres bases -
Programme de fidélité Alii Club
Alliance -
Taille de la flotte 22
Nombre de destinations 12
Siège social Drapeau des États-Unis Honolulu, Hawaii
Société mère Aloha Airgroup, Inc.
Dirigeants David Banmiller

Aloha Airlines (code AITA : AQ ; code OACI : AAH) était une compagnie aérienne américaine, implantée à Honolulu, à Hawaii et qui a cessé ses opérations le 31 mars 2008.

Aloha Airlines reliait entre eux les 5 principaux aéroports de l'État insulaire d'Hawaii. Le service transpacifique d'Aloha desservait notamment Oakland dans la baie de San Francisco, le comté d'Orange (aéroport John-Wayne) ainsi que l'aéroport Bob-Hope de Burbank dans le cœur de la Californie du Sud, Las Vegas, Phoenix, Reno, Sacramento et Vancouver (Canada). Les autres routes reliaient Hawaii à Kwajalein et Majuro dans les îles Marshall, Pago Pago dans les Samoa américaines et enfin Rarotonga dans les îles Cook. En janvier 2005, Aloha s'étant placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, a réduit ses routes dans le Pacifique en supprimant notamment Majuro et Pago Pago de ses destinations, et semble avoir cédé sa filiale Island Air. La compagnie a finalement cessé ses activités de transport passagers le 31 mars 2008.

  • Devise : The Spirit of Aloha
  • Nom officiel : Aloha Airlines, une filiale d'Aloha Airgroup, Inc.
  • Premier vol : 26 juillet 1946, d'Honolulu à Hilo (sur Big Island).
  • Employés : 3 668 (en nov. 2004)
  • Flotte : uniquement des Boeing 737. Un total de 27 Boeing 737 — 13 737-700 ER (extended-range), 10 737-200, 3 737-200 Cargo, 1 737-200QC.

Destinations[modifier | modifier le code]

Archipel des Hawaii :

Continent américain :

Vols : 140 vols hebdomadaires transpacifiques; vers la Californie et le Nevada : 42 vols hebdo ; Inter-îles 616 par semaine.

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vol 243 Aloha Airlines.

Le 28 avril 1988, le vol 243 à destination d'Honolulu (Hawaï) transportant 89 passagers et 6 membres d'équipages est victime d'une décompression explosive. Toute une partie du fuselage se déchire (le toit est enlevé, comme pour une décapotable). Les pilotes réussissent à poser l'appareil à l'aéroport de Kahului sur l'île hawaïenne de Maui. Le Boeing 737 était le 152e fabriqué par Boeing, et avait déjà effectué près de 89 000 cycles (décollage, montée, croisière, approche, atterrissage), alors qu'il n'était destiné à en faire que 75 000.

De nombreuses fissures détériorèrent l'avion, à tel point que même les structures servant à renforcer l'avion en cas de fuselage abîmé ne furent pas suffisantes.

Il s'est écoulé 13 minutes entre la décompression explosive et l'atterrissage.

Parmi les 95 personnes à bord, seule une personne est décédée. Il s'agissait de la doyenne de la compagnie, aspirée hors de l'avion lors de la première phase de la décompression explosive. Au total, 8 personnes ont été grièvement blessées (dont 1 membre d'équipage), et 57 légèrement.

Fin des opérations[modifier | modifier le code]

C'est le 31 mars 2008 que le dernier vol d'Aloha Airlines a eu lieu. La compagnie comptait à ce jour 1 900 employés. La compagnie a terminé ses opérations suite à l'annonce de la société Yucaipa, qui est basée en Californie, disant qu'elle arrêtait de financer la compagnie aérienne le 21 mars 2008.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]